Si vous voulez que ce projet continue à vivre et à se développer, soutenez-nous !

La France est-elle une démocratie ?

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cet article est un débat en construction
Les débats en construction sont les débats qui contiennent au moins :
  • un plan cohérent ;
  • les arguments « pour » et « contre » les plus connus ;
  • un début de rédaction.
À la différence des débats construits, il peut manquer : certains arguments, une partie non négligeable des objections, une introduction aboutie, une bibliographie, une sitographie ou une vidéographie adéquate.
. Des arguments et des objections manquent ou ne sont pas rédigés. L’introduction et la bibliographie demandent à être améliorées.
N'hésitez pas à les compléter.

Pour comprendre le débatPour comprendre le débat [ modifier ]

Aucune introduction n'a été entrée pour le moment.
Wikipedia.svg
Voir aussi : Démocratie sur Wikipédia [ modifier ]

Pour comprendre le débatCarte des arguments

POUR

Argument POURLes élections sont libres et transparentes
Argument POURLes libertés fondamentales sont respectées
Argument POURIl y a séparation des pouvoirs
Argument POURIl existe un pluralisme politique, syndical et médiatique
Argument POURIl existe des contre-pouvoirs
Argument POURNous ne sommes pas en dictature

CONTRE

Argument CONTRELes citoyens ne sont pas assez consultés
Argument CONTRELe pouvoir politique manque de contrôle
Argument CONTRELe pouvoir politique manque de représentativité
Argument CONTRELe pouvoir politique manque de participation
Argument CONTRELe pouvoir politique est entre les mains d'une minorité
Argument CONTRELa démocratie véritable est la démocratie directe
Argument CONTRELe débat médiatique est biaisé

Situez-vous dans le débatSituez-vous dans le débat

Êtes-vous plutôt POUR ou plutôt CONTRE ? Ou êtes-vous indécis ?

Vous pouvez parcourir le contenu de ce débat en répondant, pour chaque argument, à deux questions :

  1. Cet argument est-il bien fondé ?
  2. Cet argument est-il important selon vous ?

Durée totale : environ 13 minutes

En cas d'interruption, vous pourrez reprendre le test où vous l'avez laissé.

Arguments POURArguments POUR [ modifier ]

Argument POURLes élections sont libres et transparentes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentNous avons le suffrage universel

Hommes et femmes peuvent voter et chaque citoyen détient un vote.

Le fait que les individus n'ayant pas la nationalité française n'aient pas le droit de vote ne met pas en cause le fait que nous ayons le suffrage universel étant donné qu'ils ne sont pas citoyens français.

Le fait que les mineurs, même étant déjà travailleur, se justifie aussi. En effet, un individu mineur est considéré comme n'étant pas civilement capable et responsable. Voter demande une certaine expérience et éducation citoyenne.

Certes il est tout a fait possible de penser qu'il serait bien que certains mineurs aient le droit de voter, de même pour les étrangers. Cependant, ces deux objections cela ne remettent pas en cause le fait que nous avons le suffrage universel.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLe scrutin est libre, secret et contrôlé

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentN'importe qui peut intégrer un parti politique et candidater à une élection

La libre adhésion d'un candidat à un parti de son choix
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
N'importe qui peut intégrer un parti politique et candidater à une élection française
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Le frein des 500 parrainages
Objection La barrière du prix des campagnes
Objection Des candidats non représentatifs de la population
de l'argument pour aller plus loin.
OBJECTIONS

ObjectionL'élection n'est pas démocratique mais aristocratique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe processus électoral est biaisé

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes électeurs sont manipulés

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLes libertés fondamentales sont respectées

  • liberté individuelle
  • liberté d'opinion
  • liberté d'expression
    • Atteintes à la liberté de la presse (lanceurs d'alerte, article 24)
    • Limitations de la liberté d'expression (Plaintes pour diffamation, Plaintes pour atteinte à la propriété intellectuelle, Menaces/représailles contre ceux qui divulguent des informations compromettantes)
  • liberté de réunion
  • liberté de culte
    • Islamophobie d'état
  • liberté syndicale
  • droit de grève
  • liberté d'intimité
    • La population est surveillée (Sur internet, Mises sur écoute, Filatures, caméras)
  • liberté d'association
  • liberté de circulation
  • liberté économique

Objections :

  • état d'urgence
    • assignations à résidence
    • perquisitions injustifiées
    • limitations du droit de manifester
    • interdiction de sortie du territoire
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS

ObjectionLa France a été condamné de multiples fois récemment par la Cour Européenne des Droits de l'Homme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURIl y a séparation des pouvoirs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS

ObjectionLe pouvoir politique est influencé par le pouvoir économique

  • hold-up des biens communs au profit des puissances économiques :
    • privatisations diverses (des autoroutes, etc.)
  • Les allers-retours entre cabinets politiques et conseils d'administration économiques (-> conflits d'intérêts et trafic d'influence/lobbying) :
    • la plupart des dirigeants des plus grandes entreprises sont passés par un cabinet ministériel : Jean-Marie Messier, Louis Schweizer, Jacques Calvet, Jean Peyrelevade, Michel Pébereau, etc.
    • Roger Fauroux : PDG de Saint-Gobain puis ministre de l'Industrie de Michel Rocard en 1988, puis directeur de l'ENA, occupant des fauteuils dans divers conseils d'administration (dont Usinor Sacilor)
    • Martine Aubry : directrice générale adjointe du groupe Péchiney, puis ministre du Travail en 1991 avec pour interlocuteur privélégié le président du CNPF Jean Gandois, ancien président de Péchiney
  • liens affinitaires entre monde politique et économique :
    • les « nuits à la Maison Blanche » dans la chambre d'Abraham Lincoln (938 hôtes reçus sous Bill Clinton entre 1992 et 1996)
    • cercles divers
  • milliardaires au pouvoir :
    • Silvio Berlusconi en Italie
    • Sebastián Piñera au Chili
    • 18 millionnaires sur 23 membres du gouvernement de Cameron en 2010
  • prix des campagneste
      • HLM de Paris
      • emplois fictifs du RPR
      • Urba
      • Crédit lyonnais
      • Falcone
      • MNEF électorales
  • pots-de-vins, affaires de corruption :
    • sous la IIIe République :
      • affaire des décorations (1884)
      • scandale de Panama
      • affaire Stavisky
      • scandale du trafic des vins
      • trafic des généraux
      • trafic des piastres
    • sous la IVe République :
      • scandale autour d'André Boutemy, en 1953
    • sous la Ve République :
      • affaire Elf
      • affaire Angolagate
      • HLM de Paris
      • emplois fictifs du RPR
      • Urba
      • Crédit lyonnais
      • Falcone
      • MNEF

ObjectionLa majorité parlementaire est au service des désidératas du président de la république/du chef de l'Etat et la justice est accusée d'être instrumentalisée.

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURIl existe un pluralisme politique, syndical et médiatique

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentUn pluralisme politique

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentUn pluralisme syndical

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Il existe un pluralisme syndical en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Le peuple s'est dé-syndicalisé.
de l'argument pour aller plus loin.
OBJECTIONS

ObjectionLes contre-pouvoirs ne sont ni contrôlés par, ni représentatifs du peuple.

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe pluralisme est très relatif

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURIl existe des contre-pouvoirs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS

ObjectionLes contre-pouvoirs ne sont ni contrôlés par, ni représentatifs du peuple.

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes contre-pouvoirs peuvent abuser de leur position

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURNous ne sommes pas en dictature

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS

ObjectionLa France n'est ni une dictature ni une démocratie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionNe pas être en dictature n'implique pas forcément d'être en démocratie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

[ ± Ajouter ou retirer un argument POUR ]

Arguments CONTREArguments CONTRE [ modifier ]

Argument CONTRELes citoyens ne sont pas assez consultés

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentLes citoyens ne votent que tous les cinq ans

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Les citoyens français ne votent que tous les cinq ans
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Manque de temps des citoyens
Objection Manque d'envie des citoyens
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentIl n'y a pas assez de consultations citoyennes

Manque de référendums et autres consultations
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Il n'y a pas assez de consultations citoyennes en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection L'abstention ne fait que progresser
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLe vote des citoyens n'est pas toujours pris en compte

Cf. le non à la Constitution européenne
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Le vote des citoyens français n'est pas toujours pris en compte
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Les citoyens peuvent se tromper
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentCertaines élections sont indirectes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe pouvoir politique manque de contrôle

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentNous ne pouvons pas révoquer nos élus

Il n'existe aucun moyen légal dans la Constitution de contester l'action des représentants avant la fin de leur mandat.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Nous ne pouvons pas révoquer nos élus
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Il existe le vote sanction
Objection La durée des mandats des élus est limitée
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLes hommes politiques sont des professionnels à vie

Hommes politiques inamovibles du fait de la professionnalisation de la fonction : "Officiellement précaires et révocables, les fonctions politiques sont ainsi exercées par un nombre restreint de titulaires (tendanciellement) inamovibles. Les élus sont le plus souvent des « sortants » ou des nouveaux venus en voie de professionnalisation." (Universalis)
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Les hommes politiques sont des professionnels à vie
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Le cumul des mandats des élus est limité
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLes hauts fonctionnaires sont quasi inamovibles

  • inamovibilité des hauts fonctionnaires (de l'appareil d'État) entre deux élections
  • cf. fausse épuration après le gouvernement de Vichy
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Les hauts fonctionnaires sont quasi inamovibles
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Un besoin de stabilité
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentNous ne connaissons pas assez les actions menées par nos élus

Leurs actions ne sont pas assez transparentes.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Nous ne connaissons pas assez les actions menées par nos élus
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Les conseils et les comptes-rendus sont publics
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentNous n'élisons pas toutes les personnes qui sont au pouvoir

  • Premier ministre, préfets (des juges, des magistrats), certains membres du Conseil de l'Europe et/ou européen
  • idem pour Conseil d'État, Conseil constitutionnel ? du Conseil européen, Conseil de l'Europe et députés européens ?
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Nous n'élisons pas toutes les personnes qui sont au pouvoir politique en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Les personnes au pouvoir qui ne sont pas élues sont élues ou désignées par des élus
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLes élus ne sont pas tenus de respecter leurs promesses électorales

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes électeurs n'ont qu'une très faible marge d'action contre les politiciens abusifs

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe pouvoir politique manque de représentativité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentLe personnel politique n'est pas représentatif de la population

Sous-argumentLe personnel politique est déconnecté de la vie réelle de la population

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLes grands partis dominent sur les petits

  • non-proportionnalité ; différence du nombre de voix pour être élu selon les partis
  • découpage des circonscriptions (-> la fabrication de majorités électorales)
  • financement de grandes campagnes
  • inégalité des temps de parole dans les campagnes
  • non-remboursement des campagnes des partis aux scores faibles
  • suffrage majoritaire à deux tours avec moitié de proportionnelle seulement, pour les élections municipales -> sur-représentation de la liste qui arrive en tête
  • suffrage indirect pour le Sénat
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Les grands partis dominent sur les petits
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Un scrutin proportionnel est instable
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLe vote blanc n'est pas pris en compte

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLes lois sont adoptées même quand il y a un fort taux d'absentéisme au moment de leur vote

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe pouvoir politique manque de participation

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentL'abstention ne fait que progresser

cf. l'impopularité des élus et du système électoral
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
L'abstention ne fait que progresser en France
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection La participation aux scrutins électoraux reste importante
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentIl est difficile de se présenter à une élection

  • l'inégalité entre les candidats
  • du fait de la professionnalisation des hommes politiques -> dépossession
  • car délégation
-> passivité des citoyens entretenue

Sous-argumentLe taux d'appartenance à un parti politique ou à un syndicat est de plus en plus bas

"8 p. 100 des salariés sont adhérents d'un syndicat" (Universalis), "2 % à un parti"

Sous-argumentLa participation à des actions collectives recule

Faible implication/participation à des actions collectives : "35 p. 100 seulement des Français déclarent avoir participé au moins une fois à une manifestation" (Universalis)

Sous-argumentLes citoyens se désintéressent de la politique

Référence incomplète
Certains champs importants n'ont pas été remplis. Et si vous les complétiez ?
« Il est notable que ce sentiment d'incompétence est éprouvé à l'égard de la politique et qu'il l'est beaucoup moins quand les citoyens envisagent les affaires, à leurs yeux plus concrètes, de leur commune. En moyenne, seule une minorité (autour de 15 p. 100 des citoyens) se déclare « beaucoup » intéressée par la politique (centrale), en discute régulièrement, participe à des actions collectives, lit les rubriques ou écoute les émissions spécialisées des médias. La moitié environ de la population manifeste une grande indifférence et les autres (autour de 35 p. 100) se situent à des niveaux intermédiaires d'implication. »
Auteur anonyme, « Démocratie », Universalis.
OBJECTIONS

Objection90 % des citoyens sont inscrits sur les listes électorales en France

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa participation aux scrutins reste importante

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes pétitions en ligne connaissent un succès

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes citoyens ne souhaitent pas plus participer

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument CONTRELe pouvoir politique est entre les mains d'une minorité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentLe pouvoir est entre les mains d'un président monarque

  • Parlement comme « chambre d'enregistrement » des décisions gouvernementales
    • procédure du vote bloqué : le gouvernement peut empêcher le vote d'une mesure qui lui déplaît
    • procédure de la seconde délibération : le gouvernement peut supprimer après coup une mesure qui lui déplaît
    • 49.3
  • Ve République monarchique : pleins pouvoirs au Président
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
La Cinquième République est monarchique
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Le président de la République est élu par les citoyens
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLe pouvoir est entre les mains des hauts fonctionnaires

à la « technocratie »

Cf. témoignage d'anciens ministres (Jean Arthuis) ou conseillers de cabinets (Thierry Pfister)

Sous-argumentLe pouvoir est entre les mains des partis politiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe pouvoir est entre les mains des grandes entreprises

En France, 98 personnes détiennent 43 % des droits de vote dans les 40 premières entreprises du pays .
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Le pouvoir politique est entre les mains des grandes entreprises et de la finance
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Sous-argument De nombreux politiciens sont corrompus par des lobbies financiers
Aucune objection n'a été entrée.
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentLa démocratie représentative est aristocratique

Le pouvoir de la démocratie représentative n'a jamais été conçu pour être donné au peuple. Gouvernement représentatif = aristocratique.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELa démocratie véritable est la démocratie directe

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentL'élection est aristocratique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentConfondre la démocratie et le gouvernement représentatif est une imposture historique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLa démocratie repose sur le tirage au sort

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS

ObjectionLes citoyens ne sont pas assez éduqués pour la démocratie directe

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa démocratie directe n'est pas applicable à l'échelle d'un pays

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa démocratie directe n'est pas applicable dans une société reposant sur la spécialisation des tâches

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa démocratie directe athénienne reposait sur le travail des femmes et des esclaves

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa démocratie directe athénienne a été un échec

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument CONTRELe débat médiatique est biaisé

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS

Sous-argumentLes médias servent les intérêts idéologiques et financiers du groupe auquel ils appartiennent

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentTrop peu de médias indépendants

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes sujets politiques sont rarement traités de manière pertinente

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes réseaux sociaux censurent ce qui ne leur est pas économiquement rentable

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
Les réseaux sociaux censurent ce qui ne leur est pas économiquement rentable
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Les réseaux sociaux sont libres, ils censurent seulement quelques fake news et propos haineux
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentIl n'existe pas de débats méthodiques et ouverts à tous les points de vue dans l'espace public

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes médias font de la propagande

Certains médias de grande écoute ne donnent pas la parole de façon représentative ou équilibrée aux diverses opinions. Ils relaient des opinions majoritairement "libérales-libertaires", ce que le journaliste J.F. Kahn avait déjà appelé "la pensée unique".
« Prenant le parti de défendre l'idée que l'on ne peut plus rien dire, Élisabeth Lévy a pourfendu la "pensée unique", prenant l'exemple des humoristes de France Inter. "Ils sont devenus les chiens de garde de la pensée unique" déplore-t-elle, jugeant que ceux-ci "rient tous en choeur des mêmes choses, contre les mêmes personnes". "Ils croient être les bouffons mais c'est eux qui sont les puissants !" s'offusque la polémiste selon qui les humoristes de France Inter "ne prennent jamais l'ombre d'un risque". "Ils pensent tous pareil ! 'Et je tape sur la Manif' pour tous un jour et je tape sur la droite le lendemain et le troisième jour je dis à quel point c'est mal de voter Front National, comme c'est rebelle !'" mime-t-elle dans un geste d'exaspération. "Mais personne n'en a jamais marre de cet espèce de ronron tiède ?" »
Elisabeth Lévy, « Élisabeth Lévy étrille les humoristes de France Inter », ozap.com, 22/10/2017.

Sous-argumentLes médias de service public ne reflètent pas de façon fiable les différentes opinions

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

[ ± Ajouter ou retirer un argument CONTRE ]

Pour aller plus loinPour aller plus loin

BibliographieBibliographie [ modifier ]

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]

Aucune référence bibliographique POUR n'a été entrée pour le moment.

Plutôt CONTREPlutôt CONTRE [ modifier ]

Aucune référence bibliographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]

Aucune référence bibliographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

SitographieSitographie [ modifier ]

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]

Aucune référence sitographique POUR n'a été entrée pour le moment.

Plutôt CONTREPlutôt CONTRE [ modifier ]

Aucune référence sitographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]

Aucune référence sitographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

VidégraphieVidéographie [ modifier ]

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]

Aucune référence vidéographique POUR n'a été entrée pour le moment.

Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]

Aucune référence vidéographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Débats connexesDébats connexes [ modifier ]