Si vous voulez que ce projet continue à vivre et à se développer, soutenez-nous !

Parler du "déclin" sert à dissimuler les vrais problèmes

De Wikidébat
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Débat parentCet argument est utilisé dans le débat L'Europe occidentale est-elle en déclin ? (Nouvelle version)
POUR CONTRE
.

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Les déclinistes mettent sur le dos de la baisse de la culture ou de l'immigration des problèmes qui viennent de la baisse de l'activité économique. La démoralisation, le repli sur soi, les difficultés à proposer une éducation avec des moyens suffisants, le communautarisme, la dégradation de infrastructures, etc., tous ces effets découlent de l'anomie économique – et non d'un mystérieux "déclin".

Parler de "déclin" de manière romantique c'est oublier les inégalités sociales, l'anomie économique, les discriminations (cita "La Bête")

CitationsCitations [ modifier ]

Aucune citation n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

ObjectionsIl existe des problèmes culturels, on ne peut pas tout réduire à l'économie

« En 2010, le sociologue Hugues Lagrange fait paraitre son livre Le déni des cultures[1] dans lequel il montre que la dérive des cités sensibles n’a pas que des raisons socio-économiques. Il ne nie certes pas le chômage, le racisme, la discrimination à l’embauche, l’éloignement des centres urbains, le délitement de l’autorité parentale ; mais il leur ajoute des facteurs culturels tels que les religions, les coutumes, les structures familiales, dont il évalue le poids et l’influence sur le développement et le comportement des jeunes. Lagrange prend soin de préciser que ce ne sont pas les traditions en elles-mêmes qui posent problème, mais leur absence de prise en compte par le pays d’accueil. Notons également qu’il n’oppose pas les immigrés aux Français de souche, il mesure les disparités culturelles entre immigrés, notamment entre Maghrébins et Sahéliens. Ce qu’il tente de démontrer, par exemple, c’est que, à conditions sociales et immobilières semblables, le facteur de l’origine culturelle et géographique constitue une des variables explicatives des conduites sociales, y compris en matière de délinquance. D’où la nécessité, pour l’auteur, de prendre en compte les diverses cultures afin de parvenir à des politiques d’intégration plus ajustées. »
André Versaille, « Le culturalisme est l'arme des terroristes », Blog Le Monde.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent