Lois anti-voile et anti-burkini

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : racisme d'Etat, Racisme, Immigration, Etrangers, Clichés, Préjugés, Antisémitisme, Extrême droite, Discriminations, Lois antiracistes, Associations, Islamophobie, Violences policières, Délinquance, Agressions racistes, Contrôles au faciès, Laïcité, Égalité, Thèmes à vérifier [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

« Le rayonnement de la France à l’international, c’est aussi réussir à faire retirer une campagne européenne qui promouvait la diversité et le droit des femmes à porter le voile. Et il n’y a pas de quoi en être fière.

« La beauté est dans la diversité comme la liberté est dans le hijab »

C’est le slogan de la campagne du Conseil de l’Europe lancée le 28 octobre… et que vous ne verrez pas en France. Il n’aura fallu que quelques jours et surtout une levée de boucliers de quasiment tout l’échiquier politique pour que l’instance européenne fasse machine arrière et retire les vidéos et tweets autour de cette campagne dont « l’objectif était de sensibiliser à la nécessité de respecter la diversité et l’inclusion et de combattre tout type de discours de haine ».

Visiblement dans la France d’aujourd’hui, dire qu’une femme est libre de porter le voile, qu’elle a le choix de le faire, est perçu par de nombreuses personnalités politiques comme un encouragement à le faire, pire, une injonction.

L’idée qu’une femme ne peut porter le voile que parce qu’on l’y force est tellement ancrée dans le discours politique et médiatique, qu’une image positive d’une femme avec un hijab équivaut à en faire la promotion.

En creux, une image apparaît, celle constamment ressassée de l’islam comme un ennemi de l’intérieur, dont les femmes qui portent le voile seraient des agentes. Un discours islamophobe bien visible à travers cette énième polémique, et qui laisse présager que les candidats à l’élection présidentielle ne vont pas ménager leurs efforts pour entretenir le sujet. La campagne du Conseil de l’Europe « Beauty is in diversity as freedom is in hijab » La campagne du Conseil de l’Europe « Beauty is in diversity as freedom is in hijab »

Évidemment, la droite et l’extrême droite n’ont pas manqué de s’engouffrer dans la brèche, mais aussi Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, ou encore l’ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes sous François Hollande, la sénatrice socialiste Laurence Rossignol.

Finalement, on semble préférer faire des campagnes qui jouent sur les amalgames et les sous-entendus stigmatisants, comme l’inepte « C’est ça la laïcité » qui servait de fil rouge à la dernière campagne de l’Éducation nationale, lors de la rentrée de septembre.

Promouvoir la liberté de choix et diffuser les paroles des premières concernées pour contrer les discours islamophobes ne semble toujours pas être la priorité en France, toutes tendances politiques confondues. »

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

ObjectionsObjections [ modifier ]

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent