Le capitalisme est-il le meilleur système économique ?

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cet article est un débat en construction
Les débats en construction sont les débats qui contiennent au moins :
  • un plan cohérent ;
  • les arguments « pour » et « contre » les plus connus ;
  • un début de rédaction.
À la différence des débats construits, il peut manquer : certains arguments, une partie non négligeable des objections, une introduction aboutie, une bibliographie, une sitographie ou une vidéographie adéquate.
. Des arguments et des objections manquent ou ne sont pas rédigés. L’introduction et la bibliographie demandent à être améliorées.
N'hésitez pas à les compléter.
Ce débat est déséquilibré.
L'un des camps POUR ou CONTRE est moins bien traité que l'autre. Il doit être complété ou amélioré.
Mots-clés : Capitalisme [ modifier ]

Pour comprendre le débatPour comprendre le débat [ modifier ]

IntroductionDéfinition d'après Karl Marx

Debat-sensible.svgCette partie est à développer
Cette partie est incomplète ou trop télégraphique. Et si vous la repreniez ?
C'est une organisation de la société dans laquelle une élite possédant la propriété des moyens de production (les équipements acquis, les terres louées aux propriétaires terriens), et qui est donc en mesure d’« exploiter » les travailleurs, c’est-à-dire de s’approprier une partie de la valeur qu’ils produisent (la plus-value). Elles peuvent également organiser le travail à leur guise afin d’en tirer le meilleur profit (sans même avoir la possibilité de faire autrement car la concurrence fait en sorte que ces entreprises doivent accroitre les rendements)

IntroductionDéfinition d'après Max Weber

Le capitalisme est le premier système économique entièrement organisé autour de la quête rationnelle du profit. Si l’appât du gain est une affaire ancienne, elle ne devient le principe d’organisation de la société que si certaines conditions sont réunies, parmi lesquelles Weber, comme Marx, place l’appropriation des moyens de production par des entreprises privées, ainsi que l’existence de travailleurs prêts à l’embauche et le développement de marchés libres.

IntroductionDéfinition d'après Ayn Rand

Ayn Rand adopte une définition du capitalisme qui lui est propre, et qui ne se distingue pas de la définition du libéralisme, puisque selon elle le capitalisme est « un système social fondé sur la reconnaissance des droits individuels, droits de propriété inclus, dans lequel toute propriété est privée ». Une telle définition ne pouvant s'appliquer au capitalisme d'État, il conviendrait de parler plutôt de capitalisme libéral, dont la limite extrême serait l'anarcho-capitalisme. Voir https://www.wikiberal.org/wiki/Capitalisme

Pour comprendre le débatCarte des arguments

POUR

Argument POURLe capitalisme est un système économique efficace
Argument POURLe capitalisme est un système économique stable
Argument POURLe capitalisme est le garant des libertés individuelles
Argument POURLe capitalisme a un fondement naturel
Argument POURIl n'y a pas d'alternative au capitalisme
Argument POURLe capitalisme favorise le progrès
Argument POURLe capitalisme amène à la mondialisation qui favorise la paix et l'unification planétaire
Argument POURLe capitalisme permet pluralité et liberté de l'information
Argument POURLe capitalisme permet un accroissement des richesses sans précédent
Argument POURLe capitalisme ne persécute personne pour son orientation sexuelle, sa religion, son origine ou sa nationalité
Argument POURLe capitalisme répond à des aspirations légitimes
Argument POURIl existe un capitalisme régulé, qui corrige les pires effets du capitalisme

CONTRE

Argument CONTRELe capitalisme est incapable de satisfaire les besoins fondamentaux de l'humanité
Argument CONTRELe capitalisme exploite et opprime les travailleurs
Argument CONTRELe capitalisme est la cause de guerres incessantes
Argument CONTRELe capitalisme nuit gravement à la santé physique et mentale de la population
Argument CONTRELe capitalisme accentue les inégalités
Argument CONTRELe capitalisme perturbe et détruit les écosystèmes
Argument CONTRELe capitalisme détériore les relations humaines
Argument CONTRELe capitalisme appauvrit l'imaginaire et la spiritualité des individus
Argument CONTRELe capitalisme appauvrit les différentes formes de culture
Argument CONTRELe capitalisme est immoral
Argument CONTRELe capitalisme est amené à s'effondrer
Argument CONTRELe capitalisme biaise l'accès à l'information
Argument CONTRELe capitalisme permet l'existence de modèles économiques toxiques
Argument CONTRELe capitalisme enlaidit les paysages et détruit la paysannerie
Argument CONTRELe capitalisme est liberticide et antidémocratique
Argument CONTRELe capitalisme favorise des processus irrationnels notamment en économie

Arguments POURArguments POUR [ modifier ]

Argument POURLe capitalisme est un système économique efficace

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme a permis un développement économique sans précédent

« Le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’hier. La pauvreté par exemple a globalement chuté de 42 % en 1981 à 8,6 % aujourd’hui. Moins de personnes vivent dans la pauvreté absolue aujourd’hui qu’en 1820, malgré une multiplication par 7 de la population mondiale.

Les famines ont pratiquement disparu, elles sévissent surtout dans des pays comme la Corée du Nord, Cuba ou le Venezuela, pays dirigés par des dictateurs marxistes qui affament leurs populations.

L’espérance de vie a doublé depuis 1900 et dépasse 72 ans. La plupart des maladies mortelles ont été éradiquées grâce aux découvertes médicales. Avons-nous oublié que la variole a provoqué la mort de 400 millions personnes dans le monde au XXe siècle ?

Avons-nous oublié de quoi était constitué le repas classique d’un Français moyen il y a un siècle ? D’une soupe au chou ou aux fèves dans laquelle on trempait un morceau de pain de seigle. Ou qu’en 1900, le taux d’homicides était trois fois plus élevé qu’aujourd’hui ? (Pour plus de comparaisons, voir l’excellent ouvrage de Pierre-Antoine Delhommais et Marion Cocquet : Au bon vieux temps). »
Nicolas Lecaussin, « Non, ce n'était pas mieux avant », Contrepoints, 26/06/2021.

Sous-argumentLe capitalisme a permis une répartition des richesses inégalée

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLa recherche du profit et la concurrence sont un puissant moteur d'innovation

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentDans le capitalisme, l'économie s'autorégule par la loi de l'offre et de la demande

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme provoque l'enrichissement progressif de la majorité

« La preuve la plus évidente de l’incapacité des différents mouvements communistes à simplement décrire la réalité est l’adoption de la thèse selon laquelle les capitalistes, propriétaires des biens de production, auraient la possibilité d’absorber à leur profit l’ensemble des gains de productivité de l’économie et de maintenir ainsi le niveau de vie des ouvriers à la limite de ce qui est nécessaire à leur survie.

Dès le XIXème siècle, les libéraux avaient prévu que l’aisance matérielle du plus grand nombre progresserait avec les gains de productivité. A l’époque, le pronostic communiste pouvait encore paraitre vraisemblable. Les évidences issues du développement des sociétés modernes, l’augmentation très rapide du salaire réel (le niveau de vie) dans de nombreux pays asiatiques ont montré que ce n’était pas le cas.

Pourtant, ces phénomènes correspondant à un effet naturel du développement du capitalisme, parfaitement indépendants de toute « loi sociale » ou politique de « redistribution des richesses » ne les ont pas conduits à renoncer à des croyances économiques dépassées. »
Hadrien Gournay, « Pourquoi Marx est responsable des crimes du marxisme », Contrepoints, 22/06/2011.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionL'efficacité est une notion subjective

Il n'y a pas de méthode de mesure admise concernant l'efficacité économique. Selon les critères choisis, on peut aussi déterminer le capitalisme comme un système économique inefficace.

ObjectionLe capitalisme provoque des crises politico-sociétales incessantes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionDans le système capitaliste, il est impossible de maîtriser la production

« Toute société reposant sur la production marchande a ceci de particulier que les producteurs y ont perdu la domination sur leurs propres relations sociales. Chacun produit pour soi, avec ses moyens de production dus au hasard et pour son besoin individuel d'échange. Nul ne sait quelle quantité de son article parviendra sur le marché ni même quelle quantité il en faudra ; nul ne sait si son produit individuel trouvera à son arrivée un besoin réel, s'il retirera ses frais ou même s'il pourra vendre. C'est le règne de l'anarchie de la production sociale. »
Friedrich Engels, Anti-Dühring, 1878.

Argument POURLe capitalisme est un système économique stable

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme a surmonté des crises économiques profondes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme a survécu à la menace communiste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme est capable de surmonter la crise écologique

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme est capable de se réapproprier les critiques anticapitalistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme est capable de s'adapter et de se transformer en permanence

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme connait des crises économiques à répétition

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionDes crises de surproduction naissent du fonctionnement même du capitalisme

« Si, par exemple, un nouveau marché vient à s’ouvrir, la Chine, si l’on se met tout à coup à entreprendre la construction de grandes lignes de chemins de fer en Amérique, par exemple, non seulement elle prend une extension rapide, mais elle entraîne aussitôt dans son mouvement tout le monde économique. Les capitalistes étendent leurs entreprises, en fondent de nouvelles, augmentent la dépense de matières premières et accessoires ; on engage de nouveaux ouvriers, la rente foncière, les profits, les salaires montent. Pour les marchandises les plus diverses, la demande s’élève, les industries les plus variées commencent à participer à l’élan donné qui ne tarde pas à devenir général. Chaque entreprise semble devoir réussir, la confiance devient aveugle, le crédit illimité ; quiconque a quelque argent cherche à l’engager à intérêt ; quiconque profite de la hausse des rentes et des bénéfices cherche à en transformer une partie en capital. Le délire est général. Pendant que la production se développait d’une façon gigantesque, les besoins du marché trouvaient satisfaction. On n’en continuait pas moins à produire. On ne sait rien de son voisin. Si quelque capitaliste, dans un moment de lucidité, a quelque scrupule, il est emporté par la nécessité de profiter de la conjoncture et de ne pas se laisser dépasser dans la course de la concurrence. Ce sont les derniers que les chiens mordent. L’écoulement des marchandises surproduites devient de plus en plus difficile, de plus en plus lent. Les magasins se remplissent, mais l’ivresse ne tombe pas. Une maison de commerce est obligée de payer les marchandises prises à crédit à un fabricant, il y a plusieurs mois. Les marchandises restent invendues. Le commerçant les possède, mais n’a pas d’argent. Il ne peut remplir ses engagements, il fait faillite. Le fabricant, lui aussi, a des paiements à effectuer; son débiteur ne le payant pas, il est également perdu. Les banqueroutes se suivent. La consternation est universelle. La peur aveugle remplace la confiance aveugle. La panique est générale. Le krach est complet. »
Karl Kautsky, Le programme socialiste, 1892.

ObjectionLe capitalisme ne peut fonctionner en présence d'un monopole de la monnaie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionL'asymétrie d'information entre les acteurs implique une gouvernance imparfaite des marchés

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLe capitalisme est le garant des libertés individuelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentAvec le capitalisme se développent les libertés politiques

Sous-argumentLe capitalisme est le meilleur allié de la démocratie

Sous-argumentLes autres régimes ont toujours été autoritaires

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLa propriété privée protége les individus

Quand l'Etat possède les terres et les logements, personne ne peut s'opposer à l'Etat, c'est la fin de l'esprit critique et de toute dissidence - les opposants risquent aisément d'être mis à la rue et spoliés par l'Etat. Au contraire, lorsque l'individu peut être propriétaire de sa terre et de son logement, il peut oser s'opposer à l'Etat sans craintes pour sa situation.

Le même raisonnement vaut pour les versions du communisme sans Etat, fondé sur de petites communautés autogérées. Tout appartient à la communauté. Si un individu dévie trop de la pensée de cette communauté, il risque l'exclusion et la misère. Il va donc se conformer à l'opinion du groupe et renoncer à son esprit critique. Au contraire, l'individu qui dispose de ses biens, de son salaire etc., est libre de critiquer le groupe sans craindre de se retrouver exclu et misérable. Il y a donc un lien logique entre propriété privée et liberté.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionOn peut prendre des mesures liberticides par intérêt économique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa plupart des droits humains ont été obtenus grâce à des mouvements communistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa corruption existe à cause du capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme a besoin de pays bafouant les droits humains

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLe capitalisme a un fondement naturel

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentOn retrouve des formes de marché dans toutes les sociétés humaines

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentL'être humain est compétiteur

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentL'être humain est égoïste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLa vie est une lutte pour la survie

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionForme de marché n'est pas synonyme de capitalisme

Le fait qu'il existe une économie de marché dans une société ne veut pas forcément dire que son économie est capitaliste. Pour Karl Marx, le système médiéval féodal et l’esclavage antique n’étaient pas des régimes capitalistes.
« La bourgeoisie a joué dans l'histoire un rôle éminemment révolutionnaire. Partout où elle a conquis le pouvoir, elle a foulé aux pieds les relations féodales, patriarcales et idylliques. Tous les liens complexes et variés qui unissent l'homme féodal à des supérieurs naturels, elle les a brisés sans pitié pour ne laisser subsister d'autre lien, entre l'homme et l'homme, que le froid intérêt les dures exigences du paiement au comptant. »
Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du parti communiste, 1885.

ObjectionL'argument du "fondement naturel" est un sophisme (argument fallacieux)

Debat-sensible.svgLe résumé de cet argument n'est pas assez clair
Ce résumé est confus, jargonnant, trop complexe ou trop télégraphique. Il doit être rendu plus compréhensible.
Le sophisme naturaliste mêle un jugement de fait et un jugement de valeur, en prétendant qu'une chose est bonne parce qu'elle est naturelle.
« Aussi admirable que soit l'organisation de l'œil humain, un détail malheureux trahit ses origines : la rétine est tournée à l'envers. Les fibres nerveuses qui conduisent les signaux émis par les cônes et les bâtonnets de l'œil — sensibles à la couleur et à la luminosité — se dirigent du mauvais côté et doivent traverser une large couche de la rétine pour atteindre le cerveau, créant la tache aveugle »
Daniel Dennett, Créationnismes. Mirages et contrevérités de Cédric Grimoult, p.121, CNRS éditions, 2012.
Voir plus...
« « Certains courants de pensée » valident cette « cette rhétorique de séparation » idéologique en croyant que « le naturel serait sain par essence, le chimique (sous-entendu l'« artificiel », car tout est chimique en réalité) serait suspect ». Pourtant « à l'analyse, de très nombreux composés naturels se sont révélés toxiques »6. De nombreux produits naturels (végétaux, fruits, champignons) contiennent des composés toxiques, certains avec des effets cancérigènes (mycotoxines, teneur élevée en nitrosamines, produits néoformés par des cuissons telle que la grillade)7. Par exemple, une étude établit que « dans une simple tasse de café, les produits chimiques naturels, connus comme étant cancérigènes chez les rongeurs, représentent en poids l'équivalent d'un an de consommation des pires pesticides de synthèse connus comme étant cancérigènes, alors que seulement 3 % des produits chimiques naturels contenus dans le café torréfié ont été correctement testés en termes de cancérogénèse » »

Références

ObjectionC'est une réécriture de l'histoire faite à des fins idéologiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURIl n'y a pas d'alternative au capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe communisme a échoué

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme est le pire des systèmes à l'exception de tous les autres

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionDe nombreux systèmes politiques ont été théorisés mais jamais mis en pratique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLe capitalisme favorise le progrès

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe concurrence entre les entreprises pousse à la performance

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe progrès technologique trouve des financements économiques grâce à la concurrence

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentSans le capitalisme, nous serions restés à l'état de bergers dans des sociétés immobiles

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme pousse à l'invention de nouveaux produits

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme favorise le foisonnement des médias et la multiplicité des opinions

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme ne persécute pas les homosexuels et les lesbiennes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme favorise le progrès médical et la Recherche par la concurrence des firmes pharmaceutiques et des hôpitaux privés

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe progrès technique n'améliore pas toujours la qualité de vie des citoyens

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe progrès technologique au service de l'argent est la cause de la crise écologique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLe capitalisme amène à la mondialisation qui favorise la paix et l'unification planétaire

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentL'interdépendance économique rend les guerres entre grandes puissances improbables

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme remplace la guerre par le "doux commerce"

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme favorise des technologies qui unifient l'humanité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme favorise la libre circulation des personnes et les métissages

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLa mondialisation se fait au seul bénéfice de la culture dominante

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa mondialisation tue la diversité culturelle

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa mondialisation conduit à des conflits armés

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLa mondialisation n'est qu'une version moderne du colonialisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes pays capitalistes sont activement complices des troubles politiques dont ils tirent un profit financier

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes partis fascistes attirent leurs électeurs en se prétendant anti-mondialisation

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Argument POURLe capitalisme permet pluralité et liberté de l'information

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentPar intérêt, le capitalisme garantit un débat scientifique de qualité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme permet une pluralité inégalée de médias

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme défend la liberté d'expression

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentGrâce au capitalisme, chacun peut créer son média

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentL'état des médias capitalistes reflète les différents groupes humains qui sont les clients des médias

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentSeul dans les régimes capitalistes il existe des médias qui osent critiquer le régime politique et dénoncer les scandales impliquant des puissants

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme permet le blasphème et la critique des religions, tout comme des autres autorités traditionnelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLes médias capitalistes sont poussés à investiguer et à dénocer les dysfonctionnements du pays

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentIl n'y a que dans les pays capitalistes qu'il a existé une véritable liberté et pluralité de l'information

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionL'information est contrôlée par les puissances financières et politiques

L'information sous contrôle/influence. Les médias ne sont pas indépendants :

  • possession par quelques grands groupes des principaux médias d'information
  • médias publics sous contrôle du gouvernement
  • pression par les recettes publicitaires
  • formation idéologique des journalistes
  • proximité entre journalistes, hommes politiques et chefs d'entreprises
-> illusion de la liberté de la presse, de l'indépendance des journaux et des journalistes

ObjectionLa liberté d'information est souvent bafouée

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes réseaux sociaux et médias ont un intérêt économique à propager des fake news

« Ce que dénonce le CCDH, c'est aussi la capacité des géants Facebook et Google à fermer les yeux sur ce type de contenus… notamment parce qu'ils rapportent beaucoup d'argent.

L'ONG a observé 92 vidéos monétisées diffusées sur Facebook entre début 2020 et septembre 2021 : elles ont été vues plus de 18 millions de fois.

« Le rapport révèle que ces réseaux sociaux mettent leurs profits avant l'intérêt des gens en acceptant plus de 130.000 dollars en montrant à des millions d'utilisateurs des publicités prétendant que la soi-disant inversion d'avortement est sûre et efficace. Les réseaux sociaux sont encore une fois complices en diffusant de la désinformation relative à la santé. Il est temps de mettre l'humain en priorité, d'écouter les experts et d'arrêter de promouvoir cette inversion de l'IVG qui met en danger la santé des femmes. » »

Références

ObjectionLes médias indépendants sont marginaux et précaires

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionL'info est volontairement biaisée pour la rendre rentable

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes GAFAM ont un monopole quasi-absolu sur les flux d'informations

La visibilité d'une information dépend presque totalement du bon vouloir d'un tout petit nombre de multinationales, qui ont toute la liberté de mettre en avant ou de censurer l'une ou l'autre information selon ce qui sert leurs intérêt.
« Déjà croqués par une poignée de milliardaires, les principaux journaux nationaux et régionaux, et même l’AFP, ont passé des accords secrets avec Google et Facebook, faisant des deux plateformes des acteurs majeurs de la presse, ce qui est lourd de dangers pour la qualité de l’information. »
Laurent Mauduit, « Les médias sous la domination de Google et Facebook », Mediapart, 5 janvier 2022.

Argument POURLe capitalisme permet un accroissement des richesses sans précédent

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentAvec l'explosion démographique mondiale, seul le capitalisme permet de répondre aux besoins

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLa production croît chaque année grâce au capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionCet accroissement ne bénéficie qu'à une minorité déjà bien favorisée

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe nombre de personnes précarisées a explosé

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe fossé entre riches et pauvres s'élargit en permanence

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionCet accroissement se fait au détriment de travailleurs exploités

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument POURLe capitalisme ne persécute personne pour son orientation sexuelle, sa religion, son origine ou sa nationalité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentIl n'y a que dans des pays capitalistes que les homosexuels sont acceptés

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentIl n'y a que dans des pays capitalistes que les religions minoritaires sont à égalité de droits avec la religion du pays

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLes minorités ethniques ne sont pas opprimées (ou moins opprimées) que partout ailleurs dans les pays capitalistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLes minorités sont aussi persécutées sous le système capitaliste

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes minorités sont plus précarisées que le reste de la population

« Quelques mois après sortait une petite étude, Personnes trans’ et mode de vie en France rédigée par Mme Kayigan d’Almaida, interne en Santé publique pour le CRIPS –CIRDO Ile-de-France à l’occasion d’une journée de rencontre « personnes trans’ quels enjeux de santé ? ».

Une étude légèrement biaisée car s’appuyant sur un questionnaire lancé par le CRIPS sur internet, donc à destination d’une population non-précaire.

« Sur un échantillon de 179 personnes, la moyenne d’âge est de 39,6 ans (…) Pour la situation sociale et le mode de vie des personnes enquêtées, certains résultats sont comparés avec ceux obtenus dans la même classe d’âge en population générale par l’enquête décennale Santé 2005.(…) Les personnes enquêtées ont un niveau d’études plus élevé que ce qui est observé chez les individus de la même classe d’âge en population générale. En effet, près de 55% des participants ont un niveau diplôme universitaire ou équivalent contre 24% en population générale (…). Pour l’activité professionnelle, 70% des personnes enquêtées ont une activité professionnelle. Celle-ci est variée, allant des domaines de l’informatique à ceux de l’art en passant par la fonction publique. »

On est très loin des clichés discriminants asséné par Mr Fogiel.

Mais Mme Kayigan y relève quand même : « On note cependant un taux de chômage de 16,2% et 13,4% des participants touchent le RMI, soit un taux de précarité plus élevé que ce que l’on observe en population générale. » . Cette étude, la première réalisée en France sur cette population, aborde aussi les discriminations, telles que perçues par les personnes intéressées : « Ainsi, 21% des participants déclarent que leur trans-identité leur a fait arrêter leur scolarité, 18% disent ne pas pouvoir exercer leur profession parce qu’ils sont trans (…). Au total, 49% des participants ont subi - ou ont renoncé à un droit de peur de subir - une discrimination à cause de leur trans identité ». »
Hélène Hazera, « Les trans et l'emploi – contre les stéréotypes », Plate-forme d'action Reconnaissance Identitaire transgenre.

ObjectionLes minorités doivent leurs droits à des mouvements anticapitalistes

« La lutte pour l’émancipation des personnes trans est la lutte pour le renversement du capitalisme. Seule l’abolition du capitalisme et l’avènement d’une société socialiste peut libérer les personnes trans pour nous permettre de vivre nos vies pleinement. »
Isidore, « Transidentité, capitalisme et trotskisme », XY Media, 1 janvier 2022.

ObjectionL'égalité de droits est beaucoup plus récente que l'instauration du capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme exploite davantage les minorités que le reste de la population

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme est structurellement oppressif

« Par système unitaire, il faut comprendre qu’il n’y a qu’un seul système de domination qui régit les oppressions et l’exploitation : il n’y a pas par exemple d’un côté le capitalisme et de l’autre le patriarcat, avec chacun des dynamiques propres, mais un seul système, cohérent et global. Ainsi l’ensemble des rapports d’oppressions, des discriminations, des inégalités sont organisées par et pour la même classe sociale – y compris si parfois ces rapports vont à l’encontre des intérêts particuliers de certains membres de cette classe. Par exemple, bien que certaines personnes de la bourgeoisie subissent le sexisme ou le racisme, ces deux oppressions permettent structurellement à la classe dans son ensemble de maintenir son pouvoir. Cela explique souvent pourquoi les membres de la bourgeoisie qui subissent des oppressions peuvent parfois lutter avec l’ensemble des personnes qui subissent ces oppressions pour gagner des nouveaux droits… mais aussi pourquoi malgré des années de lutte, il n’y a pas de changements globaux qui permettent à l’ensemble de la population d’être à égalité : ce que souhaitent les femmes de la bourgeoisie, par exemple, c’est avoir les mêmes possibilités que les hommes de la bourgeoisie, pas que l’ensemble des femmes soient à égalité avec ces hommes et être elles-mêmes à égalité entre elles. Si tout le monde se retrouvait à égalité, avait les mêmes droits, les mêmes conditions matérielles d’existences et accès aux mêmes pouvoirs, il n’y aurait théoriquement plus personne à dominer. »
Arya Meroni, « Contre quoi luttons-nous? », XY Media, La théorie féministe marxiste du “système unitaire”, 28 novembre 2021.

Argument POURLe capitalisme répond à des aspirations légitimes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLa plupart des gens veulent la propriété de leur logement ou de leurs terres

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLa plupart des gens veulent laisser un héritage à leurs enfants

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLa plupart des gens ne souhaitent pas que l'Etat ou la collectivité s'immisce dans leurs décisions

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentCertains veulent la liberté d'entreprendre et de créer des entreprises

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe communisme voudrait un "homme nouveau" qui n'existe pas

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

Argument POURIl existe un capitalisme régulé, qui corrige les pires effets du capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentOn peut réguler les firmes capitalistes et limiter leur pouvoir

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentIl existe de la redistribution et des impôts en régime capitaliste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLes sociaux-démocrates proposent un "capitalisme à visage humain"

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme peut se plier à des limitations pour des raisons écologiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme n'empêche pas les mécènes et les associations humanitaires d'oeuvrer à un monde meilleur

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme dans sa version sociale-démocrate a permis à la classe ouvrière d'acquérir des conditions de vie satisfaisantes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentOn peut introduire de la démocratie directe et des "votations" de type suisse et redonner ainsi le pouvoir aux citoyens en régime capitaliste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme régulé n'est qu'un leurre

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme régulé n'a jamais réellement été mis en place

Arguments CONTREArguments CONTRE [ modifier ]

Argument CONTRELe capitalisme est incapable de satisfaire les besoins fondamentaux de l'humanité

Une partie conséquente et croissante de la population n'a pas accès aux besoins minimum de subsistance faute de pouvoir les payer.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentPlus de 2 milliards de personnes n'ont pas accès à une nourriture satisfaisante

En 2017, selon un rapport de l'ONUhttp://www.fao.org/state-of-food-security-nutrition/fr/, 821 millions de personnes sont sous-alimentées, soit 11 % de la population mondiale. 151 millions d'enfants âgés de moins de cinq ans ont des retards de croissance (soit 22 %). Une femme sur trois en âge de procréer souffre d'anémie. Selon Martin Caparros, 25 000 personnes meurent de faim en moyenne chaque jour. Pourtant, l'humanité produit suffisamment pour nourrir deux fois la population mondiale.

De plus, au problème de la sous-alimentation doit s'ajouter celui de la malnutrition. Selon l'IFPRIhttp://ebrary.ifpri.org/cdm/ref/collection/p15738coll2/id/128368, en 2014, plus de 2 milliards de personnes dans le monde souffrent de carences en micronutriments (vitamines, minéraux ou oligo-éléments), nécessaires à une bonne santé et à un bon développement. Ce fléau touche principalement les pays en voie de développement, où les populations ont majoritairement accès à une alimentation pauvre et de mauvaise qualité. Néanmoins, la malnutrition frappe également les pays développés, et en particulier les populations pauvres de ces pays, plus touchées par l'obésité et une alimentation excessive en macronutriments (lipides et glucides), très présents dans les produits alimentaires les plus économiques.

Références

Sous-argumentPlus de 2 milliards de personnes n'ont pas accès à l'eau potable à leur domicile

Selon un rapport commun de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et de l'UNICEFhttps://www.unicef.fr/article/21-milliards-de-personnes-n-ont-pas-acces-l-eau-potable-salubre, en 2015, 2,1 milliards de personnes, soit 30 % de la population mondiale, n'ont toujours pas accès à des services d'alimentation domestique en eau potable. 844 millions ne bénéficient même pas d'un service élémentaire d'approvisionnement en eau potable. 4,4 milliards, soit 60 % de la population mondiale, ne disposent pas de services d'assainissement (toilettes) gérés en toute sécurité. Or l'eau souillée est le vecteur de maladies comme le choléra, la dysenterie, l’hépatite A ou la typhoïde. D'après l'ONG Solidarités Internationalhttps://www.solidarites.org/fr/presse/journee-mondiale-de-leau-leau-tue-26-millions-de-personnes-annee/, 2,6 millions de personnes meurent chaque année des conséquences d'une eau contaminée, soit 5 personnes par minute.

Références

Sous-argumentDes centaines de millions de personnes souffrent de maladies qu'on sait soigner

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentDes milliards de personnes sont mal logées

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentPrès de 800 millions de personnes ne savent ni lire ni écrire

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme est gouverné par la seule loi du profit

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme dégrade de plus en plus la qualité des services publics

Sous prétexte de rentabilité, les services publics ont été durant les dernières décennies de plus en plus définancés par les pouvoirs publics, au point de ne même plus être capables de fournir des services un minimum fonctionnels.

Sous-argumentLes pouvoirs publics occultent l'échec du capitalisme à répondre à nos besoins en chassant les sans-abris des centre-villes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionC'est des régimes influencés par le socialisme qui engendrent la misère (notamment en Afrique)

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionQuand ils se convertissent au capitalisme, les pays pauvres deviennent plus riches

La Chine était l'un des pays les plus pauvre de la planète sous Mao, avec son régime communiste. C'est à partir de Deng Tsiao Ping, au début des années 1980, que le régime a viré vers plus de libéralisme économique et de capitalisme, qui lui a permis de sortir de la misère et d'accéder à un réel développement économique.

ObjectionSeule la croissance obtenue par le capitalisme permet de répondre à l'explosion démographique

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes classes ouvrières des pays capitalistes s'enrichissent peu à peu

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionC'est souvent dans des pays soumis à une économie marxiste que la famine sévit

« Les famines ont pratiquement disparu, elles sévissent surtout dans des pays comme la Corée du Nord, Cuba ou le Venezuela, pays dirigés par des dictateurs marxistes qui affament leurs populations. »
Nicolas Lecaussin, « Contrepoints », 26/06/2021.

ObjectionGrâce au capitalisme, l'espérance de vie a considérablement augmenté

« L’espérance de vie a doublé depuis 1900 et dépasse 72 ans. La plupart des maladies mortelles ont été éradiquées grâce aux découvertes médicales. Avons-nous oublié que la variole a provoqué la mort de 400 millions personnes dans le monde au XXe siècle ? »
Nicolas Lecaussin, « Non, ce n'était pas mieux avant », Contrepoints.

ObjectionGrâce au capitalisme, la misère a fondamentelement regressé sur toute la planète

« (...) malgré une croissance économique importante, le PIB par habitant était de 2190 euros (en euros d’aujourd’hui) en 1969.

En 2019, il atteignait… 36 140 euros. Le bien-être économique est une réalité indubitable en France, même si le pays a du retard par rapport à d’autres. Et le développement ne concerne pas uniquement la France. Le monde se porte beaucoup mieux aujourd’hui qu’hier. La pauvreté par exemple a globalement chuté de 42 % en 1981 à 8,6 % aujourd’hui. Moins de personnes vivent dans la pauvreté absolue aujourd’hui qu’en 1820, malgré une multiplication par 7 de la population mondiale.

Les famines ont pratiquement disparu, elles sévissent surtout dans des pays comme la Corée du Nord, Cuba ou le Venezuela, pays dirigés par des dictateurs marxistes qui affament leurs populations.

L’espérance de vie a doublé depuis 1900 et dépasse 72 ans. La plupart des maladies mortelles ont été éradiquées grâce aux découvertes médicales. Avons-nous oublié que la variole a provoqué la mort de 400 millions personnes dans le monde au XXe siècle ?

Avons-nous oublié de quoi était constitué le repas classique d’un Français moyen il y a un siècle ? D’une soupe au chou ou aux fèves dans laquelle on trempait un morceau de pain de seigle. »
Nicolas Lecaussin, « Non, ce n'était pas mieux avant », Contrepoints, 26/06/2021.

Argument CONTRELe capitalisme exploite et opprime les travailleurs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme fait travailler les personnes dans des conditions indécentes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe travail salarié dégrade la santé des travailleurs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe travail salarié est à l'origine de nombreux accidents

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe travail salarié est à l'origine de souffrances psychologiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe travail salarié aliène et déshumanise

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe travail salarié asservit les individus

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme encourage et maintient le travail des enfants

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme a développé l'esclavagisme à échelle industrielle

Les multinationales sous-traitent une partie de leur travail dans des entreprises implantées dans des pays esclavagistes tels que la Chine.

Sous-argumentLe capitalisme crée des chômeurs à foison

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme tire profit des violations des droits des travailleurs

La plupart des multinationales font travailler les gens dans des conditions indignes.

Sous-argumentDe nombreux travailleurs ne gagnent pas assez pour vivre décemment

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme oblige de nombreux travailleurs à pratiquer des métiers dégradants

Beaucoup de femmes sont contraintes de se prostituer dans des conditions exécrables pour survivre.

Sous-argumentLe capitalisme incite à des pratiques de management toxique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme évolue et améliore les conditions de travail par les technologies

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLa condition des travailleurs s'est améliorée en Europe depuis le XIXe, cela arrive aussi dans les pays d'Asie

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionCe qui aliène et déshumanise, ce sont les grandes structures productives, qui existent autant en régime capitaliste que communiste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLa recherche de rentabilité aliène le travailleur sous le capitalisme, et la recherche de productivité l'aliène en régime communiste

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionS'il n'y a pas de pression sur les travailleurs pour une meilleure qualité, les produits et les services deviennent médiocres et tous les citoyens perdent en qualité de vie

Argument CONTRELe capitalisme est la cause de guerres incessantes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme a conduit aux guerres de colonisation

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme a conduit à deux guerres mondiales

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme conduit à des « interventions » impérialistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme est la guerre de tous contre tous

« La concurrence est l’expression la plus parfaite de la guerre de tous contre tous qui fait rage dans la société bourgeoise moderne. Cette guerre, guerre pour la vie, pour l’existence, pour tout, et qui peut donc être, le cas échéant, une guerre à mort, met aux prises non seulement les différentes classes de la société, mais encore les différents membres de ces classes ; chacun barre la route à autrui ; et c’est pourquoi chacun cherche à évincer tous ceux qui se dressent sur son chemin et à prendre leur place. Les travailleurs se font concurrence tout comme les bourgeois se font concurrence. Le tisserand qui travaille sur un métier entre en lice contre le tisserand manuel, le tisserand manuel qui est sans travail ou mal payé contre celui qui a du travail ou qui est mieux payé, et il cherche à l’écarter de sa route. Or, cette concurrence des travailleurs entre eux est ce que les conditions de vie actuelles ont de pire pour le travailleur, l’arme la plus acérée de la bourgeoisie dans sa lutte contre le prolétariat. »

Sous-argumentDe nombreuses guerres sont créées et entretenues par intérêt économique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme pousse les gens vers les idéologies d'extrême-droite

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionL'interdépendance économique empêche la guerre

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme pousse à la libre circulation des personnes et aux métissages qui unifient la planète

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme favorise des technologies (Internet etc.) qui unifient l'humanité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme nuit gravement à la santé physique et mentale de la population

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme se nourrit de notre frustration et de notre mal-être

L'essence du capitalisme consiste à générer un sentiment permanent de frustration et de mal-être au sein de la population afin de présenter la consommation de produits comme solution illusoire à ce dernier.

Sous-argumentLe capitalisme nous a empêchés de répondre adéquatement à la crise du COVID19

« « Le seul moyen de sortir de cette crise est de vacciner toute la population de la planète. Nous devrions être en train de saluer comme des héros ces laboratoires qui ont mis au point des vaccins si rapidement. Or, honteusement pour eux et malheureusement pour nous, le blocage intentionnel des transferts de technologie par Big Pharma et ses manœuvres commerciales à l’avantage des pays riches ont créé une pénurie de vaccins hautement prévisible et extrêmement dévastatrice pour tant d’autres personnes, a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d’Amnesty International.

En conséquence, certaines régions d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie doivent faire face à de nouvelles flambées du virus, qui acculent au bord du gouffre des systèmes de santé affaiblis et provoquent chaque semaine des dizaines de milliers de morts qui auraient pu être évitées. Dans beaucoup de pays à faible revenu, même les soignant·e·s et les personnes à risque ne sont pas vacciné·e·s.

Sur fond de telles inégalités, les entreprises BioNTech, Moderna et Pfizer s'apprêtent à engranger à elles trois 130 milliards de recettes d'ici à la fin 2022. Or, le profit ne devrait jamais passer avant les vies humaines. »
Auteur anonyme, « Les Big Pharma alimentent une crise des droits humains », Amnesty.be, 22 septembre 2021.

Sous-argumentLe capitalisme permet à de nombreuses entreprises de faire du profit au détriment de notre santé

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentDe nombreuses industries et groupes tirent un profit financier de fake news liées à la santé humaine

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme a rendu toxique le développement personnel

« Qu’il y a t-il de plus normal que vouloir être heureux ? Et qu’y aurait-il de mal à vouloir ouvrir au plus grand nombre la voie du bonheur ? Si l’obsession de notre époque pour l’épanouissement et les livres de développement personnel peut sembler innocente, elle est le produit d’une industrie juteuse loin d’être inoffensive, alertent la sociologue Eva Illouz et le docteur en psychologie Edgar Cabanas. Happycratie : comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies (Premier Parallèle, 2018) met en garde contre les effets pervers d’une société du bonheur érigé comme religion. Une lecture éclairante, qui appelle à quitter l’obsession égocentrique de l’amélioration de soi, et à combattre une tyrannie de l’optimisme – des smileys à l’embauche de « chief happiness officers », des hashtags #happy aux instituts de développement personnel – nous détournant des efforts nécessaires pour transformer la société, et pourquoi pas le futur. »
Annabelle Laurent, « « Happycratie » : faut-il en finir avec le développement personnel ? », Usbek & Rica, 30 août 2018.

Sous-argumentLa course à la rentabilité a beaucoup dégradé la qualité des soins médicaux

« La santé était l’objet d’un service public qui est démantelé lentement, en mille morceaux, pour diverses raisons prenant toutes leur source dans l’ultralibéralisme économique dont l’Accord Général sur le Commerce des Services, annexe des accords constitutifs de l’Organisation Mondiale du Commerce est le principal burin. On retrouve là un conflit classique dans les discussions anti-domination : passer par un service public géré par l’État est une forme de soumission, mais finalement bien moindre que de passer par des solutions de libre concurrence, les cliniques privées par exemple, qui créent des accès au soin à plusieurs vitesses se résumant ainsi : aux plus fortunés les meilleurs soins, et que les autres fassent la queue. Quant à ceux qui sont gravement malades, non solvables, ou dont les soins ne rapportent rien, eh bien… qu’ils aillent se faire voir chez les Grecs. Chomsky a popularisé un slogan du Movimento dos Trabalhadores Sem Terra, les Fermiers Brésiliens Sans-terre : « étendre la surface de la cage avant de la casser. ». L’État est une cage, certes, mais en dehors de la cage il y a des fauves qui sont les grandes compagnies privées et, d’une certaine façon, la cage nous protège des fauves. Il faut donc étendre les barreaux de la cage, mais ne pas la retirer tout de suite au risque de se faire croquer. C’est ainsi que de fil (à recoudre) en aiguille (de seringue) les hôpitaux publics accueillent une majorité de gens, la moins fortunée, avec des moyens et du personnel se réduisant au jour le jour. Et qui dit moins de moyens et d’accueil dit dépersonnalisation du soin, stress, conditions de travail pénibles, rythmes infernaux et donc prise en charge médiocre, sinon indécente comme dans les services d’Urgence. »

Sous-argumentLa recherche médicale est corrompue par les lobbies de l'industrie pharmaceutique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes lobbies financiers font souvent barrage aux lois sanitaires qui les empêcheraient de faire du profit

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDes médicaments ont vu leur prix gonfler sans raison légitime

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDes entreprises pharmaceutiques font du profit en vendant des médicaments dangereux

« Au début du 21è siècle, un médicament anti-douleur, l’OxyContin, se vend comme des petits pains.

Prescrit pour tout et n’importe quoi, du plus léger mal de crâne à une inflammation du genoux, ce cachet « miracle » — normalement destiné à des personnes qui souffrent de cancer phase terminale — est fortement commercialisé, et son usage terriblement banalisé.

Et pour cause, sa consommation repose sur un pourcentage fallacieux, servant d’argument de vente aux VRP du groupe Purdue qui martèlent tel un slogan :

   « Moins d’1% des patients qui utilisent l’OxyContin souffrent d’addiction à ce médicament ».

Pourcentage bel et bien mensonger puisque des centaines de milliers d’Américains et d’Américaines se retrouvent vite accro à l’OxyContin, au point pour certains d’en consommer plus que de raison.

Ainsi, les États-Unis assistent à une terrible augmentation des overdoses, sous le regard indifférent d’une entreprise pharmaceutique qui s’en met plein les fouilles.

Cette entreprise justement — Dopesick a ceci de passionnant qu’elle donne à voir aussi bien les dessins des grands manitous de Purdue que de ses détracteurs — n’a qu’une idée en tête : dépasser le milliard de dollars de recettes, quitte à sacrifier ses patients. »
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme accentue les inégalités

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentEn termes de richesse

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentEn termes de réussite scolaire et professionnelle

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentEn termes d'accès aux soins

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentEn termes d'accès au pouvoir

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme perturbe et détruit les écosystèmes

Quand l'humain aura pêché le dernier poisson, coupé le dernier arbre et pollué la dernière goutte d'eau, il comprendra que l'argent n'est pas comestible.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe développement capitaliste contribue à la destruction de la biosphère

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe développement capitaliste contribue à la pollution de l'environnement

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe développement capitaliste contribue aux dérèglements climatiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe développement capitaliste contribue à la maltraitance animale

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe développement capitaliste pousse à la modification du vivant

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme applique des concepts de croissance infinie sur des ressources finies

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe climatoscepticisme est courant dans les milieux libéraux

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDes lobbies font barrage aux mesures de protection de l'environnement qui seraient dommageables à leurs profits

« Le 11 septembre 2019, Gauthier Horth, opérateur minier et membre du KSOG (un lobby des orpailleurs guyanais), est l’invité de Radio Péyi. Au cours de cet entretien qu’on qualifierait volontiers d’aberrant, le lobbyiste vante les mines artisanales guyanaises comme « un modèle de développement durable » et s’en prend à ses contradicteurs.
   Citant le cas controversé de la crique Nelson, il met alors « n’importe qui au défi de nous montrer qu’il y a eu 0,0001 % [sic] de changement sur la qualité de l’eau à Kourou ».

Il ne sait pas qu’en août, la Compagnie des guides et Maiouri Nature ont effectué des prélèvements d’eau en amont et en aval des chantiers et qu’ils les ont fait analyser par le laboratoire Hydreco, spécialiste local des évaluations environnementales.

Nos deux associations publient les résultats dans une courte vidéo (« Enquête en eaux troubles : intox(ication) des mines en Guyane »), qui prouve que la société Trajan n’a nullement respecté les seuils légaux de pollution.

   En bref, le Schéma d’orientation minière de Guyane « impose à l’exploitant de travailler en circuit fermé en toute saison et fixe, pour les rejets [d’eau], un niveau de concentration de matières en suspension (MES) qui ne peut être supérieur à 35 mg/l ».

Quoi qu’il arrive, ce seuil ne doit pas être dépassé, sans quoi la biodiversité aquatique, ne pouvant plus respirer ou opérer de photosynthèse, dépérit. À cela s’ajoute une autre mesure, exigeant que l’eau rejetée par une exploitation ne soit pas polluée à plus de 25 % par rapport à la qualité initiale, en amont.

Quels sont les résultats ? En aval de la crique Nelson, le taux de MES atteignait 33 mg/l, juste en-deçà de la limite absolue, mais assez, selon le laboratoire, pour considérer « l’écosystème aquatique comme modifié ». En revanche, le ratio entre l’entrant et le sortant explosait tous les règlements et s’élevait à 619,18 %.

   « L’eau en amont était translucide, l’eau en aval rouge et nauséabonde, se souvient Thomas Saunier, qui a lui-même effectué les prélèvements. Les orpailleurs n’avaient pas lavé l’eau comme ils le devaient et avaient pollué un écosystème précédant une aire de captage, aux dépens de la population. »

En novembre 2019, ulcérée par cette vidéo, la société Trajan dépose une plainte en diffamation publique contre la Compagnie des Guides et Maïouri Nature. Sur quels fondements ? Aucun.

Le tribunal correctionnel de Cayenne reconnaît un an plus tard que les associations et leurs présidents n’avaient pas abusé de leur liberté d’expression et, au regard du dossier, leur accorde le bénéfice de la bonne foi. Le 11 mars dernier, c’est donc la relaxe. Seconde victoire pour la société civile.

Ainsi perdue d’avance, une telle plainte ressemble étrangement à une poursuite-bâillon. »
Augustin Langlade, « Guyane : Deux associations écolo triomphent en justice face au lobby minier », La relève et la peste, 25 mars 2021.
Voir plus...
« Qui donc se cache derrière Naturellement Flexitariens, qui a un site et des comptes sur tous les réseaux sociaux ?

Est-ce une association voulant faire connaître ce régime ? Une ONG défendant les éleveurs ? Ou luttant contre l’exploitation animale ?

Non. C’est le lobby de la viande.

Le Monde explique que derrière Naturellement Flexitariens, qui avait tout un stand au Salon de l’Agriculture, on trouve Interbev, l’Association nationale interprofessionnelle du bétail et des viandes.

La filière de la viande, quoi.

Ça explique pourquoi, après avoir vu la pub ci-dessus, j’avais bien plus envie d’une côte de bœuf saignante que d’une fondue de poireaux !

Car le spot fait la part belle aux étalages de viande en tous genres… »
Myriam Haegel, « Quand le lobby de la viande prétend défendre le flexitarisme », Madmoizelle.com, 04 mar 2019.

Sous-argumentLe développement capitaliste alimente la déforestation

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme pousse les fabricants à l'obsolescence programmée

« Votre imprimante rend l’âme après 17 000 copies et la réparation de votre sèche-cheveux nécessite de démolir la coque. Si la technologie est toujours plus sophistiquée, la durée de vie des produits est, elle, de plus en plus courte…

Plusieurs stratégies, un seul objectif

L’obsolescence programmée se manifeste de trois manières, mais celles-ci ont un seul et même objectif : faire en sorte que le consommateur que vous êtes se rende plus souvent au magasin.

Certaines éléments de l’appareil sont de moindre qualité, trop fragiles ou comportent un vice de fabrication. Certaines parties sont intégrées (ex. batterie) de telle façon que les réparer est impossible sans ouvrir l’ensemble. Le logiciel nécessaire est programmé pour que l'appareil ne fonctionne plus après une période ou un nombre de cycles déterminés. L’appareil n’est plus mis à jour de sorte qu’il devient incompatible avec les logiciels les plus récents. Les appareils plus récents sont dotés des nouveautés qui séduisent les consommateurs, les poussant à déprécier leur appareil qui fonctionne toujours Réparer coûte parfois trop cher par rapport au prix d’achat d’un nouvel appareil, ou les pièces de rechange ou les accessoires ne sont plus disponibles (ex. crochet pétrisseur d’un robot culinaire)

Non durable, mais bien lucratif

Dans de nombreuses entreprises, l’accent n’est plus mis sur la durabilité. Preuve en est que différents produits ne sont plus que difficilement réparables. Les pièces détachées font souvent défaut une fois que vous avez acheté le produit, ne sont plus disponibles ou ne peuvent pas être obtenues séparément.

En plus, les fabricants veillent à ce que les appareils soient difficiles à réparer tant par vous-même que par des réparateurs indépendants. Du fait de cette exclusivité, une réparation chez un réparateur officiel peut tout de suite vous coûter plus cher. »
Auteur anonyme, « Obsolescence "programmée" ? », Test-achats, 19 février 2020.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme détériore les relations humaines

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme détériore les liens sociaux

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme nuit aux relations sexuelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme marchandise les relations humaines

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme valorise la jalousie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme incite à l'hypocrisie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes réseaux sociaux encouragent délibérément les comportements toxiques par intérêt économique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme encourage le cynisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme encourage la cupidité

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme génère des facteurs d'exclusion sociale

Le capitalisme génère des facteurs d'exclusion sociale

Sous-argumentCertaines personnes font commerce de la haine d'autrui

« Le 18 janvier 2022, Bot Sentinel a révélé un nouveau rapport concernant le harcèlement de Meghan Markle.

Quelques comptes Twitter diffusant des messages de haine se sont organisés pour créer des théories du complot détaillées dans des vidéos YouTube. La diffusion des messages haineux sur Twitter permet de diriger les internautes vers ces vidéos et de générer des vues.

Bot Sentinel a découvert trois chaînes YouTube « anti-Meghan Markle » dont les vues combinées s’élevaient à 70 millions, ce qui a engendré plus de 490 000 dollars de revenus grâce aux publicités.

Cette enquête révèle donc que les messages haineux en masse sur les réseaux sociaux sont aussi un business juteux, permettant à des personnes très mal intentionnées de faire du profit sur des messages violents et racistes. »
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme met le choix et le désir au centre des relations humaines

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme multiplie les occasions de contacts par les voyages, les villes, le cosmopolitisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionIl n'y a jamais eu autant de liberté sexuelle que dans les pays capitalistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme laisse les homosexuels et les lesbiennes libres

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme libère les individus des tutelles familiales et de l'emprise du groupe

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument CONTRELe capitalisme appauvrit l'imaginaire et la spiritualité des individus

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme conduit à une perte du sens esthétique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme conduit à une perte du sens de la vie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme conduit à un désenchantement du monde

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme désacralise les religions et le divin

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme bride la créativité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme permet à chacun de définir le sens de sa vie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme libère des traditions étouffantes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme offre à chaque individu la possibilité de choisir sa vie

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme donne la possibilité de comparer les différentes spiritualités

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument CONTRELe capitalisme appauvrit les différentes formes de culture

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme conduit à un appauvrissement culturel et éducatif

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme détruit les cultures et les modes de vie traditionnels

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme conduit à une uniformisation du monde

Les USA ont, en tant que première puissance économique, pratiqué un impérialisme culturel au reste du monde, au point que leur langue majoritaire est devenue une langue véhiculaire internationale.

Sous-argumentLe capitalisme ne bénéficie qu'à la culture dominante

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionIl existe une vie culturelle foisonnante

Concerts, galeries, festivals, créations audiovisuelles, bandes dessinées, internet, etc.

ObjectionLes formes culturelles dépassées s'effacent au profit de nouvelles

Tags, jeux vidéos, rap, slam, BD, graphes forment une nouvelle culture Les Anciens ont toujours dénoncé la décadence des nouvelles formes d'expression

Les Impressionnistes ont été considérés comme "décadents" avant que l'on reconnaisse leur talent

ObjectionLe marché de l'art contemporain est en pleine expansion

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes arts premiers sont reconnus

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionGrâce à la liberté scolaire, il existe plusieurs systèmes pédagogiques dont les écoles nouvelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Argument CONTRELe capitalisme est immoral

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme repose sur la corruption

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme repose sur l'égoïsme et la cupidité

« Je n'ai jamais vu une classe si profondément immorale, si incurablement pourrie et intérieurement rongée d'égoïsme, si incapable du moindre progrès que la bourgeoisie anglaise, et j'entends par là surtout la bourgeoisie proprement dite, singulièrement la bourgeoisie libérale, qui veut abroger les lois sur les grains. Pour elle, il n'existe rien au monde qui ne soit là pour l'argent, sans l'excepter elle-même, car elle ne vit que pour gagner de l'argent et pour rien d'autre, elle ne connaît pas d'autre félicité que de faire une rapide fortune, pas d'autre souffrance que de perdre de l'argent. Avec une telle rapacité et une telle cupidité, il est impossible qu'il existe un sentiment, une idée humaine qui ne soient souillés. »

Sous-argumentLe capitalisme encourage le mensonge et la tromperie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme s'oppose aux valeurs traditionnelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme fait un commerce de l'exploitation humaine

« Avec le haut débit et le streaming, le porno se démocratise, mais surtout se précarise. Les sociétés de production s’agrègent pour survivre. Les budgets de tournage se dégradent et, dans leur sillage, les conditions de travail des femmes, contraintes à des scènes de plus en plus violentes, afin d’appâter l’internaute et sa carte bancaire, pour des cachets de plus en plus faibles »
Samuel Laurent, Lorraine de Foucher, Nicolas Chapuis, « Pratiques dégradantes et arnaques en série : les supplices de l’internationale du porno », Le Monde, 17/12/2021.

Sous-argumentLa recherche du profit financier incite à laisser tomber toutes ses barrières morales

Il n'est pas rare que des individus ou des sociétés abjurent toute forme de scrupules dès qu'il est question de faire du profit financier. Dès lors que ce dernier entre dans l'équation, les meurtres de masse, l'exploitation, l'asservissement et la manipulation sont perçus comme légitimes.

Sous-argumentLe capitalisme normalise la manipulation de masse

« Le neuromarketing : une atteinte à la liberté rationnelle

Le NM – ou plutôt ce que l’on range sous cette dénomination – cherchant à influencer, sans que les personnes en aient conscience, les croyances et désirs en amont de l’action d’achat, renvoie donc à un ensemble de contraintes limitatives de la liberté rationnelle. Celle-ci est considérée, au sens de Descartes, comme l’état de la personne qui juge et agit en pleine conscience. Or, un enseignement majeur des psychologies cognitive et sociale est de montrer que notre « machine à penser », c’est-à-dire notre cerveau, ne nous permet pas toujours de savoir comment nous fonctionnons dans notre vie sociale : il ne nous donne pas la possibilité d’être conscient d’un grand nombre des mécanismes fondamentaux nous conduisant à produire de la signification, à former nos connaissances, nos croyances, nos idées, nos affects, nos actions... (voir Beauvois,2010). Cette impénétrabilité psychologique, cognitive et émotionnelle, nous empêche assez souvent d’avoir conscience des véritables déterminants de nos actions (Wegner, 2002 ; Proust,2005). Bien documenté sur cette question, le NM cherche à exploiter cette limite du cerveau humain, ce qui peut conduire la personne à ressentir, à tort, un sentiment d’autodétermination l’amenant à penser qu’elle a acheté en toute liberté. En outre, l’homme, ressentant le besoin de donner à lui-même et aux autres des justifications à ses croyances, à ses désirs ou à ses actions, construit la signification de ses pensées et de ses actes en leur attribuant souvent, sans en avoir conscience et a posteriori, de « fausses raisons » ou « fausses causes ». Si l’individu achète un produit à la suite d’influences non conscientes de la communication commerciale, il ressentira souvent un besoin irrépressible de justifier rationnellement son achat à ses propres yeux ou aux yeux des autres. De nombreux manuels publicitaires, dans une perspective de NM, expliquent que, pour augmenter la probabilité d’achat, le publicitaire doit inclure dans les messages, en parallèle des techniques incitant à déclencher des influences non conscientes – tel le conditionnement évaluatif provoqué par l’association d’une marque avec un stimulus chargé affectivement de façon positive (un animal attendrissant, une belle femme...) – des arguments rationnels et socialement acceptables. Même si ces derniers n’ont pas de lien direct avec les véritables causes de l’achat, ils permettent à l’acheteur, a posteriori, d’une part, de retrouver une consonance cognitive et de se rassurer psychologiquement et, d’autre part, de donner aux autres une image de soi socialement acceptable.

Un appel aux débats publics et à l’éthique

En utilisant délibérément des procédés d’influence non consciente, le «  NM » cherche donc à réduire la liberté de choix des personnes dans le domaine de la consommation. Or, de telles atteintes ne peuvent évidemment pas ne pas faire réagir. Ainsi, indiquant que les comportements humains sociaux ne peuvent s’expliquer seulement par les processus neuronaux, Dehaene (2009) s’interroge-t-il à propos de « l’acide matérialiste des neurosciences [...] qui rongerait [...] les fondements même de notre société, en fragilisant voire en anéantissant ses piliers que sont le libre arbitre, la responsabilité, l’identité individuelle et le jugement moral ». Dans un même sens, des chercheurs et universitaires appellent, depuis plusieurs années, à des débats sur l’éthique de ces pratiques. Par exemple, dans LeMonde.fr du 26 juin 2012, un collectif de chercheurs autour de Guillaume Dumas demande « un débat le plus large possible sur la présence de la publicité [visant à activer les automatismes cognitifs] dans l’espace public », la liberté d’expression ne devant pas aller «  sans une autre liberté complémentaire de la première : la liberté de non-réception », chaque citoyen devant in fine pouvoir « choisir où et quand il souhaite accéder à de l’information publicitaire ». Des chercheurs adeptes du NM se lancent également sur la voie de l’éthique, à un niveau plus «  technique » cependant. Ainsi, Roullet et Droulers (2012) insistent sur la «  nécessité grandissante pour la neuroscience du consommateur académique et le NM de [...] concevoir des règles éthiques ou déontologiques, acceptées et appliquées par tous, permettant une plus grande transparence et traçabilité au bénéfice des clients-entreprises, des consommateurs et des pouvoirs publics de régulation ». Par ailleurs, alors que les organisations cherchent à se construire une image «  socialement responsable et éthique » (Loneux, 2001), nombre d’enquêtes journalistiques, relayées par les médias sociaux, dénoncent les contradictions entre les discours à base d’arguments éthiques des organisations et leurs pratiques effectives.

Dès lors, l’utilisation du NM pourrait se révéler contre-productive pour les organisations et contraire aux valeurs sociales ambiantes. »

Sous-argumentLe capitalisme crée, entretient et accroît la misère

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme ne bénéficie qu'à un petit nombre de personnes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDes vies humaines sont sacrifiées au nom de la rentabilité

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme pousse à la culpabilisation de ses propres victimes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme exploite les faiblesses des personnes vulnérables

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDe nombreuses institutions font commerce de la maltraitance

« Paris Hilton, militante contre les violences éducatives en pension aux États-Unis

Dans son documentaire YouTube de 2020, This Is Paris, elle avait déjà témoigné des maltraitances qu’elle a subies en pension privée. [...] Aujourd’hui, Paris Hilton affirme encore son engagement à travers une longue tribune publiée le 18 octobre 2021 par le prestigieux et progressiste Washington Post, où elle revient notamment sur les violences subies.

Cet engagement puissant intervient à une période où Paris Hilton est particulièrement médiatisée [...] Elle profite donc de son regain de visibilité, mais aussi de crédibilité, pour enfoncer le clou à travers cette tribune révoltante publiée par le Washington Post.

Elle y appelle le président Joe Biden et le Congrès étatsunien à adopter des modifications législatives afin de mieux protéger les jeunes de « l’industrie des adolescents en difficulté ».

En effet, il s’agit d’un véritable business aux États-Unis. Nombreux sont les pensionnats plus ou moins onéreux, pour ados « turbulents ». Mais ces centres de rééducation ont-ils vraiment intérêt à remettre sur le droit chemin ces jeunes si les problèmes de ces derniers constituent leur fonds de commerce ? Plus ils restent turbulents longtemps, plus ces pensionnats gagnent de l’argent. Cruelle logique. »
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLe capitalisme respecte les différences naturelles entre individus

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme a permis de s'émanciper des systèmes tribaux et féodaux

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe capitalisme permet aux individus d'exprimer et de réaliser leurs désirs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme donne à chacun selon son mérite

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionC'est seulement en régime capitaliste que les homosexuels et les lesbiennens ne sont pas persécutés

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme n'a jamais mis en oeuvre des camps de concentration ou des goulags

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme n'a jamais fait d'Inquisition

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes gens fuient les régimes communistes ou théocratiques pour venir dans les pays capitalistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes dissidents de gauche (trotskistes etc.) persécutés par les régimes communistes étaient acceptés par les pays capitalistes

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme pousse les individus à se dépasser pour créer des richesses ou inventer des brevets

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme est amené à s'effondrer

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme connait des crises économiques à répétition

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme repose sur l'illusion d'une croissance infinie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLa collapsologie est une discipline très étudiée

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionCela fait plusieurs décennies que l'on annonce l'effondrement du capitalisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme favorise les progrès technologiques qui le sauvent à chaque fois

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme est un système en révolution permanente

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme peut intégrer l'écologie ("économie verte") pour éviter de s'effondrer

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme biaise l'accès à l'information

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentL'information est contrôlée par les puissances financières et politiques

L'information sous contrôle/influence. Les médias ne sont pas indépendants :

  • possession par quelques grands groupes des principaux médias d'information
  • médias publics sous contrôle du gouvernement
  • pression par les recettes publicitaires
  • formation idéologique des journalistes
  • proximité entre journalistes, hommes politiques et chefs d'entreprises
-> illusion de la liberté de la presse, de l'indépendance des journaux et des journalistes

Sous-argumentLes médias biaisent volontairement l'information pour flatter les payeurs

« EDF, mécontent d'un article de La Tribune de lundi évoquant l'abandon de futurs projets de réacteur nucléaire EPR, a décidé de retirer ses publicités dans le journal jusqu'à fin 2011, a-t-on appris mercredi de source proche de la rédaction, mais EDF affirme que rien n'est décidé. »

Sous-argumentLes informations qui ne sont pas économiquement rentables sont silenciées

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme pousse la presse à la démagogie

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme incite les médias à la course au buzz et à l'audimat

« Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective business, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit". Avant de poursuivre son explication : "Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible »
Auteur anonyme, « Patrick Le Lay, président directeur général de TF1 », L'expansion, 09/07/2004.

Sous-argumentLe capitalisme incite les médias à piétiner la déontologie journalistique

« A France Télévisions, on croyait l'affaire des "ménages" bel et bien oubliée. Mais non, c'était sans compter le partenariat entre Areva et Nelson Monfort prévu début mars. Un "deal" qui provoque la colère des journalistes du service des sports de France Télévisions. A tel point que, selon nos informations, Daniel Bilalian, le patron des Sports, a annoncé lundi soir à ses équipes avoir convoqué Nelson Monfort mardi (demain) pour qu'il s'explique sur la nature du "deal". Problème : l'accusé assure au Post avoir obtenu l'accord de son patron pour nouer le partenariat avec Areva. »

Sous-argumentLes réseaux sociaux sont complaisants avec tout le spectre politique de la droite

« Lorsque vous ouvrez Twitter, votre page d’accueil affiche les tweets des comptes que vous avez choisi de suivre, et ceux de comptes que l’algorithme juge « pertinents » pour vous. Il y a deux manières de les ordonner : le fil chronologique (vous voyez les tweets au fur et à mesure de leur date de publication), et le classement algorithmique, qui dit mettre en avant les « tweets populaires ».

Cet ordre est celui qui est proposé par défaut par Twitter depuis 2016 (bien qu’il soit possible de le changer manuellement, pour retourner à un affichage chronologique). C’est l’algorithme de Twitter qui décide, à travers un processus de machine learning (le logiciel apprend constamment en fonction de vos actions), ce qu’il va afficher en haut de votre fil d’accueil. Et c’est précisément ces choix qui ont été analysés par les auteurs et autrices de l’étude du 21 octobre.

Ils ont comparé le degré d’amplification des tweets classés politiquement « à droite » par rapport à ceux « à gauche », entre les fils chronologiques et les fils « pondérés » par l’algorithme. Il s’agit de millions de tweets, sur une période de quatre mois. Le résultat est clair : les partis de droite sont plus amplifiés que ceux de gauche sur Twitter, tout comme les médias affichés à « droite » par rapport à ceux de gauche.

Le réseau social juge qu’il a besoin de mener « plus d’analyses à la source du problème » pour déterminer s’il doit modifier son algorithme afin de «  réduire les impacts négatifs » sur les timeline des utilisateurs.

Cette première étude est toutefois déjà très importante pour montrer que les grandes entreprises de la tech commencent enfin à prendre la mesure de leur immense responsabilité dans la tenue du débat public, après des années à s’être présentées comme « neutres ». Cette prise de conscience est d’autant plus cruciale en période électorale, comme c’est le cas en France, avec les élections législatives et l’élection présidentielle qui arrivent dès mai 2022. »
Marie Turcan, « Twitter admet qu’il amplifie plus la droite française que la gauche », Numerama, 22 octobre 2021.

Sous-argumentLes réseaux sociaux et médias ont un intérêt économique à propager des fake news

« Ce que dénonce le CCDH, c'est aussi la capacité des géants Facebook et Google à fermer les yeux sur ce type de contenus… notamment parce qu'ils rapportent beaucoup d'argent.

L'ONG a observé 92 vidéos monétisées diffusées sur Facebook entre début 2020 et septembre 2021 : elles ont été vues plus de 18 millions de fois.

« Le rapport révèle que ces réseaux sociaux mettent leurs profits avant l'intérêt des gens en acceptant plus de 130.000 dollars en montrant à des millions d'utilisateurs des publicités prétendant que la soi-disant inversion d'avortement est sûre et efficace. Les réseaux sociaux sont encore une fois complices en diffusant de la désinformation relative à la santé. Il est temps de mettre l'humain en priorité, d'écouter les experts et d'arrêter de promouvoir cette inversion de l'IVG qui met en danger la santé des femmes. » »

Références

Sous-argumentLe capitalisme incite les médias au sensationnalisme quitte à tronquer voire falsifier les infos

« La réalité historique, c’est que le sensationnalisme était encore plus évident avant. Si la presse vendait, c’est justement parce qu’elle en faisait. Peut-être qu’en y revenant, elle se vendra un peu mieux. Le sensationnalisme fait vendre ? Et alors ? Le but est-il de faire la morale ou de vendre du papier ? »
Patrick Eveno, « Sensationnalisme et faits divers : les médias faisaient bien pire avant ! », Atlantico, 24 novembre 2011.

Sous-argumentLe capitalisme entrave l'accès au savoir

« « Si la recherche universitaire est financée par des fonds publics, il n’y a aucune raison pour que ses publications soient privées ». Et pourtant…

La diffusion des publications universitaires dépend le plus souvent d’éditeurs qui tirent profit de situations de quasi-monopole en imposant une sorte de péage. Pour échapper à ce contrôle marchand qui rend inaccessible l’accès aux connaissances à une part importante de la communauté scientifique mondiale, un nombre significatif de chercheuses et chercheurs désirent rendre le fruit de leur travail intellectuel disponible en Open Access.

La lutte pour le partage des connaissances est déjà ancienne. Retour rapide…

Il y a un peu plus de 10 ans maintenant, Aaron Swartz subissait la pression de poursuites judiciaires, qui allait le mener au suicide, pour avoir téléchargé et mis à disposition gratuitement 4,8 millions d’articles scientifiques de JSTOR, une plateforme de publication universitaire payante. Aaron Swartz était partisan d’un libre accès aux connaissances scientifiques, levier d’émancipation et de justice.

C’est à peu près à la même époque qu’Alexandra Elbakyan a lancé Sci-Hub, animée du même désir de donner un large accès aux publications universitaires à tous ceux qui comme elle, n’avaient pas les moyens d’acquitter le péage imposé par des éditeurs comme la multinationale Elsevier.

Une large majorité de chercheurs, en France comme dans le monde entier, est favorable à l’accès libre à leurs publications.[...]

Le billet de Glyn Moody [...] marque peut-être une étape dans ce long combat où la volonté de partager les connaissances se heurte constamment aux logiques propriétaires mercantiles qui veulent faire de la circulation des publications scientifiques un marché lucratif. »
Voir plus...
Voir les citations restantes dans la page détaillée de l'argument.

Sous-argumentDe plus en plus de journaux sont payants

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionPar intérêt, le capitalisme garantit un débat scientifique de qualité

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme permet une pluralité inégalée de médias

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme défend la liberté d'expression

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionGrâce au capitalisme, chacun peut créer son média

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionL'état des médias capitalistes reflète les différents groupes humains qui sont les clients des médias

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionSeul dans les régimes capitalistes il existe des médias qui osent critiquer le régime politique et dénoncer les scandales impliquant des puissants

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme permet le blasphème et la critique des religions, tout comme des autres autorités traditionnelles

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLes médias capitalistes sont poussés à investiguer et à dénocer les dysfonctionnements du pays

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionIl n'y a que dans les pays capitalistes qu'il a existé une véritable liberté et pluralité de l'information

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionEn régime capitaliste, les médias répondent à la demande des gens et n'imposent pas l'idéologie de l'Etat, de l'Eglise ou du Parti

En régime capitaliste, les médias répondent à la demande des gens et n'imposent pas l'idéologie de l'Etat, de l'Eglise ou du Parti

Argument CONTRELe capitalisme permet l'existence de modèles économiques toxiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentExploitation de biais cognitifs

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentExpoitation de mécanismes d'addiction

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentWokewashing

« La cause animale, le body positive ou les luttes LGBTQI+: autant d’engagements que les marques n’hésitent pas à brandir, mais qui camouflent souvent des démarches purement mercantiles. C’est ce qu’on appelle le wokewashing.

Si certaines marques n’hésitent plus à se rallier à toutes sortes de causes, leurs engagements sont bien moins majestueux que l’enduit progressiste de leurs campagnes publicitaires. Malhonnêtes, opportunistes ou purement cyniques… Sans cesse soupçonnées de “wokewashing” pour se payer une conscience sociale, jusqu’où sont-elles prêtes à aller pour leur pérennité?

“À l’heure des réseaux sociaux, il y a une sincérité d’entreprise qui est absolument nécessaire. Vouloir faire du marketing ou du ‘greenwashing’, c’est suicidaire aujourd’hui”, assurait François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering, au micro de France Inter samedi 31 août 2019. Si Greta Thunberg est la pop star d’une nouvelle génération qui consomme de manière plus censée, les marques ont compris qu’elles avaient tout intérêt à utiliser une imagerie militante dans leurs stratégies. Malheureusement, elles y sont rarement très fidèles dans les faits: c’est ce qu’on nomme le “wokewashing” -dérivé de l’anglais “woke”, éveillé, qui signifie être conscient des injustices et dans un contexte mercantile, d’en profiter comme levier marketing.

En mai dernier, c’est ainsi Lacoste qui essuyait un tollé. Alors qu’elle présentait, pour la deuxième année consécutive, ses 10 nouveaux logos à l’effigie d’espèces menacées -en édition limitée dans le cadre de sa campagne #LacosteSaveOurSpecies- les internautes n’ont pas manqué de dénoncer le “greenwashing” hypocrite de la marque. Car à contre-courant de cette action, son site commercialise bien des gants en cuir d’agneau ou des sacs en cuir de vachette -deux espèces qui ne sont certes pas en voie d’extinction, mais dont l’exploitation met à mal ce discours axé sur la cause animale. Une forme d’engagement contradictoire, qui a de quoi laisser perplexe. “Étant donné qu’aujourd’hui, les modes de consommation sont moins nombrilistes, il y a une demande de transparence envers les marques, rétorque Alice Pfeiffer, journaliste mode et spécialiste des questions de genre. Et c’est cette protestation des consommateurs qui permet justement de pousser les marques à se poser les bonnes questions”, ajoute-t-elle. »
Voir plus...
Voir les citations restantes dans la page détaillée de l'argument.

Sous-argumentGreenwashing

« De plus en plus présents sur les produits de consommations issus de l’agriculture, le label « Haute valeur environnementale » ne fait pas l’unanimité. Pour Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne, il s’agit ni plus ni moins d’un « cheval de Troie » du greenwashing. Il déplore ses faibles ambitions en matière de transition écologique, sa reconnaissance disproportionnée de la part de l’État et sa dimension trompeuse pour le consommateur.

De la bonne volonté pour acheter mieux, les consommateurs en ont à revendre, ce n’est pas le souci. Une étude du 19 février 2020 réalisée par Oney et OpinonWay révélait en effet que 90 % des Européens sont sensibles à une consommation raisonnée. En revanche, pour consommer véritablement durable, ils ont de plus en plus de mal à se repérer dans la jungle des labels sensés les aiguiller. D’autant que ces dernières années, pléthore de pseudo-labels souvent auto-décernés par les fabricants, ou les distributeurs eux-mêmes, ont vu le jour.

D’autres, heureusement, répondent effectivement à un cahier des charges fixé par des organismes de contrôle ou par l’État lui-même, mais là aussi, leur nombre croissant sème la confusion. Rien que dans son guide des labels environnementaux, l’ADEME en a sélectionné une centaine toutes catégories confondues (alimentaire, hygiène/beauté, nettoyage/entretien, textile, bricolage, mobilier, multimédia…). Six, rien que pour les fruits et légumes.

« Agriculture biologique », « Haute valeur environnementale », « Nature et Progrès »… Tout cela sonne bien, mais dans les faits, se valent-ils tous ? À grands coups de greenwashing, la confiance des consommateurs a largement été ébranlée ces dernières années, à tel point que plus de la moitié des sondés déclare ne pas croire aux promesses des marques en matière de développement durable.

Pour Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération Paysanne, s’il ne fallait en retenir qu’un, ce serait le label vert AB (Agriculture Biologique) . « Il a l’avantage d’être assez clair et transparent et d’être connu de tous. Il promeut une agriculture biologique sans produits de synthèse. Certes, il pourrait aller encore plus loin, mais en tout cas, il n’est pas trompeur. »


Son cheval de bataille en revanche, c’est le label Haute valeur environnementale (HVE) moins connu du grand public. « Certains de ses promoteurs jouent justement sur cette méconnaissance, déplore-t-il. ‘Haute valeur environnementale’, les termes sonnent bien, mais derrière, il n’y a pas de remise en cause des pratiques nocives pour l’environnement et la biodiversité. C’est un petit pas en avant, mais pas suffisamment significatif pour amorcer une transition.”

Imaginé au moment du Grenelle de l’environnement en 2007 comme une étape entre l’agriculture traditionnelle et l’agriculture biologique, il est entré en vigueur en 2011. Dix ans après sa mise en œuvre, les critiques s’intensifient. « Les critères doivent être revus à la hausse, ou a minima, ce label ne devrait pas être érigé en modèle absolu », s’exaspère Nicolas Girod.

Récemment, il a en effet beaucoup fait parler de lui. En cause, le crédit d’impôts de 2 500 euros alloués dans le budget 2021 pour les exploitants certifiés HVE. Un coup de pouce qui pèse 76 millions d’euros pour les finances publiques.

Par essence, les modèles de transition se doivent de rester mouvants. Ils fonctionnent par pallier et ne peuvent pas rester figés. En effet, à moins d’imposer une dictature verte ou de renverser complètement notre modèle de société afin d’atteindre des objectifs environnementaux satisfaisant, le changement doit être opéré par étape. »
Mathilde Sallé de Chou, « La Confédération paysanne dénonce un label devenu «cheval de Troie du greenwashing» », positivr.fr, 5 février 2021.

Sous-argumentIncitation à la dépense inutile

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentObsolescence programmée

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentMonopoles

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDroits d'exclusivité

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentCrime organisé

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLobbying financier

Le lobbying financier est une forme de corruption institutionnalisée, où les lobbies payent des pots de vins mirobolants à des décideurs politiques pour les inciter à légiférer d'une manière qui permettent aux industriels qui les engagent de faire du profit, même quand cela nuit à la santé publique ou aux libertés individuelles.

Sous-argumentCensure sur les réseaux sociaux

De nombreux sujets sont qualifiés de "non monétisables" par youtube et les vidéos incriminées se voient non seulement privées de leurs revenus publicitaires mais aussi d'une place dans les vidéos suggérées.

Sous-argumentManipulation de masse

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDérives sectaires

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentSurveillance de masse

« Le problème est systémique, et le système qui engendre ces acteurs et que ces entreprises perpétuent dans nos sociétés s’appelle le Capitalisme de Surveillance. Car ces entreprises ont un idéal : celui d’un monde où tous les comportements sont captés, et où les consommations sont prédictibles, influençables et pléthoriques. »
Collectif, « Les 20 ans du domaine « Framasoft.net » », Framablog, 9 Nov 2021.

Sous-argumentCorruption

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentCharlatanisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentEscroquerie

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentDiffusion de fake news

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentÉconomie de l'attention

« Les entreprises dans le numérique se battent pour capter nos attentions : les technologies sont conçues aujourd’hui spécifiquement pour changer les attitudes ou comportements des utilisateurs, par la persuasion ou l'influence sociale, afin d’extraire une valeur marchande en maximisant notre engagement en ligne. Nous devons donc mettre le design au service de l’attention et non de sa monétisation, en vue de renforcer nos capacités cognitives et d’intensifier nos solidarités collectives. »
Anne ALOMBERT, Olga KOKSHAGINA, « Votre attention, s'il vous plaît ! Quels leviers face à l'économie de l'attention ? », Conseil national du numérique.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionAvec le capitalisme, iIl y a une montée en qualité des produits pour convenir davantage aux consommateurs

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme permet aux consommateurs de s'organiser pour contrôler la qualité et faire du lobbying

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionLe capitalisme intègre de plus en plus de normes environnementales

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Argument CONTRELe capitalisme enlaidit les paysages et détruit la paysannerie

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe capitalisme favorise les zones industrielles autour des villes et des bourgades

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentLe capitalisme remplace les petits commerces par les grandes surfaces

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme pousse à bétonner les territoires et construire des autoroutes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentA cause du capitalisme, les publicités nous envahissent

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLes petits paysans sont ruinés par les exigences des grandes surfaces

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentLe capitalisme favorise l'agriculture intensive qui arase les paysages

Aucun résumé ni citation n'a été entré.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionCes maux sont dus à la surpopulation

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.

ObjectionSeul le capitalisme permet de répondre à l'explosion démographique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionPeu à peu, le capitalisme corrige ses excès et réintroduit de la qualité de vie