Si vous voulez que ce projet continue à vivre et à se développer, soutenez-nous !

La montée de la défiance

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Débat parentCet argument est utilisé dans les débats Faut-il accueillir davantage de migrants ? et Faut-il accepter l'immigration en France (et en Europe de l'Ouest) ? et L'Europe occidentale est-elle en déclin ?.

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Beaucoup d'Européens ont peur de l'islam : les sondages montrent de la défiance envers l'islam (références). En Allemagne, Pegida organise des manifestations contre l'islamisation, en UK idem avec l'English Defense Leage. Des intellectuels comme Onfray considèrent que l'islam a une vision de la femme, des homosexuel-le-s, et des non-musulmans, qui est problématique et demande au moins débat et clarifications (voir Michel Onfray, Penser l'islam).

Des sondages révèlent aussi une certaine radicalité dans l'opinion des musulmans européens, que ce soit en France, en UK.

CitationsCitations [ modifier ]

« Brice Teinturier, directeur général de l'institut Ipsos dans le journal Le Parisien, au lendemain de l'attentat de Nice explique: «Soyons clair: dans nos études, nous constatons un niveau élevé, voire très élevé, de personnes qui nous disent que la religion musulmane telle qu'elle est pratiquée aujourd'hui dans notre pays, n'est pas compatible avec les valeurs de la société française. Qu'elle cherche à imposer son mode de fonctionnement. Le rejet est particulièrement marqué». »
Alexis Feertchak, Guylain Chevrier, « L'urgence de la laïcité face au projet de société de l'islam politique », FigaroVox, 28/07/2016.
« Alain Finkielkraut a défini un jour le politiquement correct comme le fait de ne pas voir ce qu’on montre. Le traitement de l’étude sur les musulmans de France réalisée par l’Institut Montaigne sous la direction de Hakim El Karoui et publiée hier par le JDD nous en a fourni un exemple éclatant. On dirait que les médias se sont concertés pour tenter de planquer la réalité sous des titres lénifiants. « Musulmans de France, l’enquête qui surprend », annonçait le JDD à sa « une ». « L’enquête qui terrifie » aurait été un titre plus adapté.

C’est la première fois, à ma connaissance, qu’un travail aussi sérieux tente d’établir un portrait idéologique et culturel des musulmans de France (trois quarts de Français, un quart d’étrangers). On se disait bien qu’une partie d’entre eux avait quitté le monde commun – ou n’y avait jamais résidé – mais on pouvait encore espérer qu’il s’agissait d’une infime minorité. Or, on apprend que 28 % des musulmans de France estiment que la charia prévaut sur la loi de la République. Oui, vous avez bien lu : près d’un tiers des musulmans vivant dans notre pays vivent mentalement dans une tout autre contrée. Un tiers sur une population estimée (à la baisse) entre 3 et 4 millions, ça fait un million de personnes, souvent jeunes. (...)

On pourrait se réjouir de ce que 70 % des musulmans vivant dans notre pays soient devenus des laïques comme les autres. « Deux tiers des musulmans pensent que la laïcité permet de vivre librement sa religion », affirme Hakim El Karoui. Alors, il doit y avoir maldonne sur le sens du mot laïcité. En effet, douze ans après le vote de la loi interdisant les signes religieux à l’école, 60 % des personnes interrogées estiment que les filles devraient pouvoir porter le voile à l’école ; 48 % pensent qu’on doit pouvoir affirmer son identité religieuse au travail ; 58 % des hommes et 70 % des femmes sont favorables au port du voile – hijab. Autrement dit, même au sein de la majorité que l’on dit intégrée, on n’entend pas renoncer à ce signe de rupture avec le modèle français qu’est la dissimulation du corps féminin.

Sur le même sondage : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/15-des-francais-soutiennent-l-etat-islamique-un-etrange-sondage-venu-de-russie_1568756.html »
Elisabeth Lévy, « Musulmans de France, l’enquête qui fait peur », Causeur, 19/09/2016.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

Objections"Un engrenage qui pourrait dresser les populations les unes contre les autres" (Abdennour Bidar)

Stigmatiser les musulmans, c'est faire le jeu des extrémistes qui veulent diviser les sociétés européennes (cf. Gilles Kepel)
« Car en France aujourd'hui, et dans bien d'autres pays européens se creuse dramatiquement le fossé d'incompréhension entre les musulmans et les autres: d'un côté une véritable allergie se répand à l'égard d'une religion perçue comme violente et agressive, de l'autre se propage le sentiment d'être toujours plus «montrés du doigt», stigmatisés. Le rejet n'en finit plus de monter des deux côtés: les uns rejettent, les autres se sentent rejetés. Voilà le mécanisme, l'engrenage maudit, qui pourrait dresser demain nos populations les uns contre les autres dans des tensions civiles très graves. Face à cela, nous devons avoir un sursaut de lucidité collective: être capables de comprendre le piège à temps, et l'éviter tous ensemble, non musulmans et musulmans unis, avant que ne se déclenche son mécanisme de désastre sur les plans social et politique. »
Auteur anonyme, Le Figaro.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsLa stigmatisation des musulmans est contraire à nos valeurs essentielles

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsL'islam radical représente une infime minorité

La grande majorité de nos concitoyens musulmans sont paisibles et ne demandent qu'à vivre normalement.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsLes musulmans sont les premières victimes de l'islamisme

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsBeaucoup de musulmans combattent l'islamisme

« voilà quelques années maintenant que des musulmans, et non des moindres, sont entrés en résistance. Doués de la lucidité et du courage qui manque si souvent à certains « progressistes », ils parlent. Ils s’appellent Hélé Béji, Ghaleb Bencheikh, Fehti Benslama, Abdenour Bidar, Kamel Daoud, le regretté Abdelwahhab Meddeb, Moustapha Safouan, Boualem Sansal, et bien d’autres. Ils ne forment pas un groupe, chacun parle pour lui-même, et sans doute ne sont-ils pas d’accord sur tout. Mais ils se rejoignent sur l’essentiel : la lutte contre la barbarie islamiste au péril de leur vie. »
André Versaille, « Tout pour les musulmans, rien par les musulmans », Causeur, 20/06/2017.
SOUS-ARGUMENTS
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsLa plupart des musulmans ont adopté l'idéal « Liberté, égalité, fraternité »

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.