Faut-il instaurer un salaire à vie ?

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cet article est un débat en construction
Les débats en construction sont les débats qui contiennent au moins :
  • un plan cohérent ;
  • les arguments « pour » et « contre » les plus connus ;
  • un début de rédaction.
À la différence des débats construits, il peut manquer : certains arguments, une partie non négligeable des objections, une introduction aboutie, une bibliographie, une sitographie ou une vidéographie adéquate.
. Des arguments et des objections manquent ou ne sont pas rédigés. L’introduction et la bibliographie demandent à être améliorées.
N'hésitez pas à les compléter.
Mots-clés : Salaire à vie [ modifier ]

Pour comprendre le débatPour comprendre le débat [ modifier ]

IntroductionDéfinition du salaire à vie

Le salaire à vie est un modèle économique alternatif initialement développé par Bernard Friot et promu notamment par le Réseau Salariat. Le salaire à vie est un salaire qui n'est pas lié à un emploi salarié, mais qui est versé en reconnaissance de la capacité à produire de la valeur économique. Dans le modèle proposé, tout citoyen reçoit un salaire de 1 500 € (net) par mois dès 18 ans, sans condition. Chacun peut ensuite ensuite passer des examens spécifiques pour passer à un niveau de qualification supérieur et augmenter son salaire. Le modèle de Bernard Friot propose un salaire maximal possible de 6 000 € nets par mois. Pour fonctionner, la mise en place du salaire à vie doit s'accompagner d'un ensemble de mesures : suppression ou forte réduction de la propriété lucrative au profit de la propriété d'usage, démocratie économique, mise en place d'un réseau de caisses d'investissement… Ce tissu de mesures forme un véritable contre-modèle de société.

IntroductionFinancement

Le salaire à vie serait financé par prélèvement sur la valeur ajoutée des entreprises : celle-ci serait presque entièrement mutualisée et affectée à différentes caisses : 60 % iraient à la caisse des salaires pour financer le salaire à vie lui-même, 10 % iraient à la caisse de gratuité afin de financer des services publics, et 15 % iraient à la caisse d'investissement servant à financer les nouveaux projets des entreprises. 15 % seraient laissés à l'entreprise pour s'autofinancer.

IntroductionComparaison avec le revenu de base

Le salaire à vie a en commun avec le revenu de base de n'être pas conditionné à un emploi. Toutefois, le revenu de base se définit comme complémentaire aux revenus de l'emploi. Par opposition :
  • le salaire à vie, par construction, remplace le salaire issu de l'emploi privé ;
  • le salaire à vie reconnaît explicitement de la production de valeur qui se fait hors du marché de l'emploi classique, comme le travail domestique, la garde d'enfants ou le travail associatif. Tandis que le revenu de base peut servir de soutien à ces activités, son montant fixe ne permet pas de donner à ces activités toute la dignité conférée à l'emploi privé. Le salaire à vie, à l'inverse, permet de mettre en place des niveaux de qualifications spécifiques pour reconnaître l'utilité sociale de ces activités.
  • par ses propositions pour la maîtrise démocratique de l'investissement et la copropriété d'usage et par son refus du marché de l'emploi, le salaire à vie revendique une dimension anticapitaliste que n'a pas le revenu de base.

Pour comprendre le débatCarte des arguments

POUR

Argument POURDisparition de la misère et de la pauvreté
Argument POURDisparition du problème du chômage
Argument POURFin de la propriété lucrative
Argument POURLa démocratie économique

CONTRE

Argument CONTREL'échelle des salaires, source de grands conflits
Argument CONTREUne incitation insuffisante à la productivité
Argument CONTREUn risque de pénurie de main d'oeuvre dans les métiers pénibles

Arguments POURArguments POUR [ modifier ]

Argument POURDisparition de la misère et de la pauvreté

Argument POURDisparition du problème du chômage

Argument POURFin de la propriété lucrative

Argument POURLa démocratie économique

Arguments CONTREArguments CONTRE [ modifier ]

Argument CONTREL'échelle des salaires, source de grands conflits

Argument CONTREUne incitation insuffisante à la productivité

Argument CONTREUn risque de pénurie de main d'oeuvre dans les métiers pénibles

Pour aller plus loinPour aller plus loin

BibliographieBibliographie

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]
Plutôt CONTREPlutôt CONTRE [ modifier ]
Aucune référence bibliographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.
Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]
Aucune référence bibliographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

SitographieSitographie

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]
Plutôt CONTREPlutôt CONTRE [ modifier ]
Aucune référence sitographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.
Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]
Aucune référence sitographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

VidégraphieVidéographie

Plutôt POURPlutôt POUR [ modifier ]
Plutôt CONTREPlutôt CONTRE [ modifier ]
Aucune référence vidéographique CONTRE n'a été entrée pour le moment.
Ni POUR ni CONTRENi POUR ni CONTRE [ modifier ]
Aucune référence vidéographique ni POUR ni CONTRE n'a été entrée pour le moment.

Débats connexesDébats connexes [ modifier ]