Faut-il instaurer un revenu de base ?

De Wikidébats, l'encyclopédie des débats et des arguments « pour » et « contre »
Aller à la navigation Aller à la recherche
POUR
Argument pourDe meilleures conditions de vie
Argument pourPlus de justice sociale
Argument pourUn meilleur rapport au travail
Argument pourUne bonne chose pour l'économie du pays
Argument pourUne mesure adaptée à l'économie du 21e siècle
CONTRE
Argument contreUn financement irréaliste
Argument contreUn désastre économique
Argument contreUne déconnexion entre revenu et travail
Argument contreUn risque d'immigration massive
Argument contreUne accentuation de la marchandisation
Argument contreUn mauvais combat politique
Mots-clés : revenu de base[ modifier ].

Pour comprendre le débatPour comprendre le débat

IntroductionDéfinition du revenu de base

Selon la définition du Basic Income Earth Network[1], le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail[2]. Autrement dit, le revenu de base est une somme d'argent qui est distribuée à chaque citoyen, qu'il soit riche ou pauvre, chômeur ou travailleur, en couple ou célibataire, sans contrepartie.

IntroductionModalités particulières

Le revenu de base est généralement conçu comme une allocation destinée aussi bien aux adultes qu'aux enfants, avec, dans le cas des enfants, un montant plus faible envisagé (souvent la moitié). Ce montant doit aussi, selon certains, être différent dans le cas de personnes vivant seules et dans le cas de personnes vivant en couple. Le plus souvent, le revenu de base est considéré comme cumulable avec les revenus provenant d'un travail.

IntroductionMontant

Pour certains de ses partisans, le revenu de base est vu comme une allocation destinée à satisfaire les besoins primaires d'une existence, tandis que pour d'autres il doit permettre d'assurer une vie riche et décente. Ainsi, selon les conceptions, le montant mensuel de ce revenu va de 400 euros à 1500 euros. Cette somme est alors versée en euros, ou bien, selon une partie de ses défenseurs, en monnaie locale complémentaire.

IntroductionFinancement

Divers modes de financement sont envisagés, mais, dans l'ensemble, ceux-ci consistent à réutiliser le budget d'une partie des prestations sociales (allocations chômage, aides à l'emploi, aide au logement, bourses scolaires et étudiantes, principalement), et à augmenter ou à créer certaines taxes (impôt sur le revenu, TVA, CSG, taxes sur les transactions financières). La question du financement faisant débat, voir pour plus de détails la partie qui lui est consacrée.

IntroductionDéfenseurs

Recoupant parfois ces différents clivages, les défenseurs du revenu de base se trouvent aussi bien à droite qu'à gauche de l'échiquier politique, ou encore en dehors des appartenances partisanes. Ses défenseurs vont des altermondialistes aux libertariens, en passant par les chrétiens-démocrates, et rassemblent des universitaires, des personnalités, des hommes politiques et des associations, pour beaucoup regroupés au sein du Basic Income Earth Network.

IntroductionExpérimentations réalisées dans le monde

Debat-sensible.svgCette partie est à développerInformation.svg
Cette partie est incomplète ou trop télégraphique. Et si vous la repreniez ?
.

Différentes expérimentations du revenu de base ont eu lieu au Canada[3], en Inde[4] et en Namibie[5]. Le seul État qui ait franchi le stade de l'expérimentation est l'Alaska, qui depuis 1976 a mis en place l'Alaska Permanent Fund, une forme particulière de revenu de base financée par les revenus miniers et pétroliers de l'État.

Certaines expérimentations sont encore en cours [6].

IntroductionActualité du débat

Le débat sur le revenu de base a pris une teneur particulière depuis le lancement, en janvier 2013, d'une initiative citoyenne européenne pour le revenu de base[7], puis l'annonce du dépôt, en novembre 2013, des 126 000 signatures nécessaires à l'initiative fédérale suisse pour l'instauration d'un revenu de base en Suisse[8].

En juillet 2015, c'est le gouvernement finlandais qui a fait part de son intention d'instaurer un revenu de base de 1000 euros mensuels, avant, trois mois plus tard, d'annoncer le financement d'un groupe de recherche dédié à l’expérimentation à l’échelle nationale[9].

En juin 2016, les citoyens suisses ont rejeté l'instauration d'un revenu de base inconditionnel par 76,9 % des voix[10], tandis que le Sénat français préconisait en octobre d'expérimenter différentes modalités de revenu de base sur le territoire hexagonal[11].

En 2017, plusieurs candidats à l'élection présidentielle française ont intégré un revenu de base à leur programme[12].

En 2018, 13 présidents de départements français volontaires pour expérimenter un revenu de base, ont lancé une consultation citoyenne ouverte jusqu'au 31 mai[13]. Les internautes sont invités à se prononcer sur son montant, les prestations sociales que l'on fusionne, l'inclusion des jeunes…

Arguments pourArguments « pour »

Quels sont les arguments pour le revenu de base ?
  • Argument pourDe meilleures conditions de vie
  • Argument pourPlus de justice sociale
  • Argument pourUn meilleur rapport au travail
  • Argument pourUne bonne chose pour l'économie du pays
  • Argument pourUne mesure adaptée à l'économie du 21e siècle

Arguments contreArguments « contre »

Quels sont les arguments contre le revenu de base ?
  • Argument contreUn financement irréaliste
  • Argument contreUn désastre économique
  • Argument contreUne déconnexion entre revenu et travail
  • Argument contreUn risque d'immigration massive
  • Argument contreUne accentuation de la marchandisation
  • Argument contreUn mauvais combat politique

Pour aller plus loinPour aller plus loin

BibliographieBibliographie

  • Yoland Bresson, Le revenu d'existence ou la métamorphose de l'être social, L'esprit frappeur, 2000.
  • Jean-Marc Ferry, L'allocation universelle. Pour un revenu de citoyenneté, Cerf, 1995.
  • Clémentine Lebon, Le revenu de base. Une idée qui pourrait changer nos vies, Actes Sud, 2017.
  • Mouvement français pour un revenu de base, Pour un revenu de base universel. Vers une société du choix, Édition du Détour, 2017.
  • Baptiste Mylondo, Un revenu pour tous ! Précis d'utopie réaliste, Utopia, 2010.
  • Philippe Van Parijs, Yannick Vanderborght, Le revenu de base inconditionnel. Une proposition radicale, La Découverte, Paris, 2019.

SitographieSitographie


Utilisateur anonyme #1

Il y a 50 mois
Score : 1++

Bonjour

il est évident que si pour base de réflexion sur le sujet on s’accroche sur le système financier actuel et ses outils fait sur mesure, l’idée d’un revenu de base serait dans l'esprit tellement contraignante a réalisé qu’elle en devient de facto impossible voire carrément surnaturel et risible. Ce serait comme vouloir faire une vinaigrette avec de l’huile moteur dans le métro, vêtu d'un costard conçu avec un sur-vet du marché aux puces de montreuil.

Je suis pas certain que l’argent soit en grande majorité créer par le travail (hors trading) ou en tous cas pas directement. Mais plutôt par la spéculation l’épargne et les crédits, la bourse, la planche a biftons..le pillage des terres rares. d'ici ou de la bas Le travailleur ne serait qu’un rouage du système financier et pas le premier mais comme tous rouages dans une machine il est indispensable a son fonctionnement.

j’arrive pas a comprendre comment en 2019 une personne peut être encore a la foi contre la pauvreté et « ni pour ni contre » le système financier actuel . A s’en demander le cas échéant dans quel but cette personne donnerait au resto du cœur et a l’Unicef. c’est ce système mondial qui créer la pauvreté ça na rien d’une erreur et si ça l’était cela confirmerait aussi qu’il serait a refaire (ou plutôt a faire).

Un revenu de base ce devrait être mondial. l’oseille la valeur des choses,c’est bel et bien l’humain qui créer et évalue. Un revenu de base ferait monter les prix en caisses, les loyers. Eh bien dans un autre système ce serait simplement interdit et les peuples consommerait conscient. Plus personne n’irait bosser ? Tous ceux qui disent cela, c’est-à-dire tous le monde ou presque, affirmerait pourtant que eux irait tout de même bosser. Les boulots pénibles seraient désertés ? Qui a envie de faire un boulot pénible ? Un truc qui détruit forcement le corps et l’esprit au bout et même bien avant 42ans de se(r)vice . en plus d’être mal payer ces tafs sont fait par obligation non par choix et cela serait plus acceptable et moins immorale qu’un revenu de base ? Le riche tenancier spéculateur bien gras déguisé en berger protecteur ne s’emploie même pas a ce faire a mangé lui meme ou a l’entretient de sa maison. La encore dans un autre système le peuple travaillerait en conscience, utilement pour le bien commun. il deviendrait par exemple vertueux et moins douloureux de faire : éboueur, bosser dans le BTP ou être technicien de surface pendent un certain temps plutôt que durant toute une vie. le temps de chagrin serait divisé par 2 en attendent les robots et puis en suite libre a celle et celui qui voudrait continuer a faire caissier ou technicien de toilettes nucléaire d’entreprises, 8heures par jours pendent 42 ans. il pourra même faire les week-end et jours fériés comme noël et le jour de l’an s’il le souhaite. Ont ce fait pas confiance entre nous c’est le premier obstacle vers un système équitable et réellement humainement communautaire après émancipation de l’étable mondial et de ses règles. Oui tous est a refaire a Commencé par les mentalités formatées depuis des siècles par et pour une poignée de personnes. De qui de quoi nous protégeraient-ils, de qui avons-nous peur ?? La grande majorité des personnes semble littéralement tilté quand ils entendent parler revenu de base ça fait comme court circuit dans les caboches et quand ils reprennent « leurs » esprits dans le meilleur des cas ils rigolent et blaguent comme des acteurs de série z et dans le pire ils s’énervent comme des religieux face au blasphème. Ça peut être aussi les 2 en même temps. Même une jeune personne qui en public se fout volontairement en mode barbecue sauce essence ça ne pousse pas a l’interrogation hormis semble t’il a ce demander pour beaucoup « pourquoi n’a t’il pas mis une combinaison ignifugée avant de faire ça ?!» Parce que c’est trop cher pour un étudiant bien évidement, un argument de plus pour le revenu de base que lui aussi souhaite ardemment on l’aura compris, peut-être un jour . Accepter le système financier actuel et qui dur depuis très longtemps serait accepter tous le reste. Dette, pauvreté, spéculation, guerre ect.. inutile de râler et de s’auto-mutiler contre les symptômes. Conscience paradoxale a géométrie variable ou truc comme ça, c’est pourquoi même après 2semaines de gréve du service public et une invitation a la gréve général on continue a constaté aux heures de pointes toujours plus de monde sur les routes et transport en commun que dans les manif.

la monnaie d’échange ne tombe pas du ciel et les règles de la finance et du capitalisme sans tiép ne sont pas non plus descendus du mont Sinaï avec moise sur un divin pc portable au HDD chiffré, en marbre et pointe de diamant.

l’humain peut logiquement trouver une alternative a ce système a maitres boulimique complètement diviseur inégalitaire et mortifère qu’il a lui-même créer et/ou laisser faire.

ça ce fera sans doute un jour.. par conscience, par lassitude, par la force ou pas du tout.


Merci pour ce point d’eau.

Utilisateur anonyme #2

Il y a 49 mois
Score : 1++
Merci beaucoup, article très utile
Ajoutez un commentaire
Wikidébats accueille tous les commentaires. Si vous ne voulez pas être anonyme, créez un compte ou connectez-vous.

  1. Voir « How is Basic Income defined? ».
  2. Selon les groupes et personnes, le revenu de base est aussi appelé : « revenu universel », « revenu inconditionnel », « revenu inconditionnel suffisant », « revenu d'existence », « revenu minimum d'existence », « revenu social », « revenu social garanti », « allocation universelle », « revenu de vie », « revenu de citoyenneté », « revenu citoyen », « dotation inconditionnelle d'autonomie » ou « dividende universel ». Même si toutes ces expressions ne sont pas identiques, elles partagent suffisamment de caractéristiques pour être assimilées au projet du revenu de base.
  3. Voir http://revenudebase.info/2012/12/06/evelyn-forget-experimentation-mincome-canada/.
  4. Voir http://revenudebase.info/tag/inde/.
  5. Voir http://revenudebase.info/tag/namibie/.
  6. https://www.up-inspirer.fr/49420-que-donnent-les-experimentations-du-revenu-universel-dans-le-monde
  7. Voir la page dédiée à cette initiative citoyenne européenne sur le site du Mouvement français pour un revenu de base, dont la pétition pour une nouvelle initiative européenne, après que celle proposée en 2013 n'a pas obtenu le million de signatures de citoyens des États membres.
  8. Voir la page du B.I.E.N. suisse consacrée à cette initiative populaire.
  9. http://www.unidivers.fr/revenu-de-base-finlande-allocation-universelle-argent-travail/
  10. https://www.bk.admin.ch/ch/f/pore/va/20160605/det601.html
  11. http://www.senat.fr/rap/r16-035/r16-035.html
  12. Cela est le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet à la primaire de la droite, Benoit Hamon et Jean-Luc Bennahmias à la primaire de la gauche, ou de Nicolas Bernabeu et Charlotte Marchandise à la primaire citoyenne organisée sur la plateforme LaPrimaire.org. http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/10/21/revenu-de-base-les-propositions-des-candidats-a-la-presidentielle_5018302_823448.html
  13. http://monavissurlerevenudebase.fr/