Albert Mathiez s'est acharné sur Danton

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : Léninisme, Thèmes à vérifier, Révolution russe, URSS, Terreur, Bolchévisme, Totalitarisme, Thèmes à vérifier [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

« La faiblesse intellectuelle comme le rayonnement politique de l'oeuvre de Mathiez tiennent à cette économie générale de l'interprétation. La partie qui a le plus mal vieilli est celle qui concerne le débat Danton-Robespierre. Non pas qu'elle soit sans valeur ajoutée à la connaissance de l'histoire politique révolutionnaire : l'acharnement de Mathiez contre la fausse idole d'Aulard l'a mis sur la piste de documents qui lui ont permis d'établir, ou au moins de rendre très vraisemblable la corruption de Danton. Mais le nouveau procureur tire de ces "preuves" plus qu'elles ne peuvent offrir : car celles-ci ne sauraient suffire à expliquer et moins encore à justifier le fameux procès d'avril 1794, où Danton fut mis hors des débats pour être plus facilement condamné à mort sur les consignes de Robespierre. L'historien jacobin mêle sans cesse vertu privée et politique révolutionnaire, qui lui fournissent la matière d'un réquisitoire moins bâclé que celui de l'époque. Moins bâclé mais tout aussi menteur : car la terreur ne s'alimente pas à des procès minutieusement instruits ou à des enquêtes de moralité. Or Mathiez aime Robespierre pour les mêmes raisons qui le font haïr Danton : parce qu'il est chaste, convaincu, vertueux. »
François Furet, Mona Ozouf, et collaborateurs, « Histoire universitaire de la révolution (François Furet) », Dictionnaire critique de la révolution française, p.129-130, Interprètes et HIstoriens, Champs Flammarion, Paris, 2007 (1988).
« Que demandons-nous à Danton ? Est-ce de savoir combien d’argent il a gagné au cours de sa carrière politique, et comment ? Ou quels sont les services qu’il a rendus à la Révolution ? Si l’on entend le juger sous ce dernier rapport, ce n’est pas le bilan de sa fortune qu’il y a lieu de dresser, mais celui de ses actes. Si celui-ci, en fin de compte, est en mesure d’établir que l’activité de Danton a contribué effectivement au triomphe de la Révolution, peu importe s’il a reçu de la Cour ou d'ailleurs, 30 000 livres, ou 300 000, ou même 3 millions. Par contre, s’il avait été démontré qu’il n’eût jamais touché un sol de personne, mais qu’il ne fut pas le sauveur de la France révolutionnaire à l’époque où les Allemands et les émigrés marchaient sur Paris, on aurait bien le devoir de le proclamer « grand honnête homme », mais aussi celui de le rayer définitivement du nombre des grands révolutionnaires. »
Gérard Walter, « répertoire analytique des personnages de la révolution francaise », Histoire de la révolution francaise de Michelet (2 vol ), p.1348-1349, tome 2, La Pleiade, Paris, 1939.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent