On ne doit pas créer une Europe-forteresse

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

Les populistes veulent créer une Europe-forteresse, une sorte de grande Suisse riche dans un océan de misère et d'inégalité. Il y aura 2 milliards d'habitants en Afrique et 500 millions en Europe d'ici peu, le déséquilibre sera tel entre une Europe vide et prospère et une Afrique pauvre et féconde qu'il y aura des migrations d'ampleur inévitables. Il ne sert à rien de refuser ce processus historique. D'autant qu'en refusant d'accueillir les migrants, l'Europe perd son âme. Elle s'est fondée sur les Droits de l'homme et ne peut fermer sa porte à une humanité en détresse sans trahir ses propres valeurs.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

L'Europe ne pourra jamais accueillir 1 milliard d'Africains

Page détaillée
L'Europe ne pourra jamais accueillir 1 milliard d'Africains
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. L'Europe peut comporter 1 milliard d'habitants ou davantage
[ modifier ]
Raisonnons par l'absurde : il y a des dizaines voire des centaines de millions d'habitants des pays du Sud livrés à des régimes despotiques ou à la misère, qui songent à venir en Europe. Pourrait-on ouvrir les frontières et les laisser tous venir ? L'Europe n'a pas les possibilités en territoires, ressources, logements, services publics etc. d'accueillir des dizaines ou des centaines de millions de personnes. A un moment ou à un autre, il faudra mettre des limites et empêcher des personnes de venir. L'Europe sera obligée d'adopter l'attitude d'une forteresse, ce sera injuste et cruel pour les rejetés, ce sera même arbitraire (pourquoi tel pourra venir, et tel autre ne pourra pas ?) mais il n'y aura pas d'autre possibilité. Si on refuse tout arbitraire, on accepte tout le monde et c'est impossible.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent