Accueillir les migrants est un devoir humaniste

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[ renommer ][ Modifier les bandeaux d'avertissement de l'argument ]
Argument POURCet argument est un argument POUR dans les débats Faut-il accepter l'immigration en France (et en Europe de l'Ouest) ? et Faut-il accueillir davantage de migrants ?.
Mots-clés : Migrants, Humanisme [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

Aucune citation n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Sous-argumentIl est inhumain de rester indifférent au sort des migrants

Refuser les migrants, c'est nier l'unité et l'égalité des humains. L'humanité est une. Il n'y a pas de raison fondamentale à ce que quelqu'un soit refusé à une frontière. Si dans son pays, il est pauvre et/ou persécuté, ou victime de guerre, il est inhumain de l'empêcher d'aller dans un pays où il vivra un minimum en sécurité et pourra se nourrir. Refuser l'entrée des migrants, c'est supposer qu'il n'y a pas unité du genre humain, que tout le monde n'a pas le droit à un minimum décent mais que les meilleures terres et les meilleurs pays appartiennent à certains privilégiés, et que les autres peuvent mourir.
« Depuis vingt ans, selon les données concordantes collectées par plusieurs associations humanitaires, près de 20 000 personnes sont mortes au pied de ces murailles [de l’Europe]. Non seulement par noyade, les plus nombreuses, mais aussi de soif, de faim ou de froid, étouffées ou asphyxiées dans les doubles parois d'un camion ou au fond d'un conteneur, écrasées en traversant la route ou en tombant d'un véhicule, assassinés au cours de leur périple. Et cette comptabilité macabre ne tient compte ni de tous ceux qui sont morts bien avant d'arriver aux diverses frontières de l'Europe, dans les déserts ou les montagnes des pays de transit, ni de tous ceux, encore plus nombreux, qui ont disparu sans laisser de trace. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionPour des raisons humanistes, on peut déplorer les migrations

« C'est une nouvelle prise de position pour le moins étonnante. Interrogé ce vendredi sur RTL, Jean-Luc Mélenchon, a estimé ce vendredi matin qu'accueillir les réfugiés n'était «pas la réponse au problème». «Le vrai réalisme, c'est de bloquer les causes du départ. C'est pas d'empêcher les gens d'arriver, c'est de les dissuader de partir», a-t-il martelé. «Les Français sont plus intelligents que ne le croient leurs élites. Ils ont parfaitement compris, ils sont tous d'accord pour accueillir des réfugiés aujourd'hui - et je dis qu'il faut le faire parce que nous n'avons pas le choix, on ne va pas les rejeter à la mer! Mais les gens (...) savent que si on commence comme ça on devra continuer d'année en année et ça n'a pas de sens!», s'est alarmé l'ancien candidat à la présidentielle, tandis que la France s'est engagée à accueillir 24.000 réfugiés sur deux ans. »

Sous-argumentUne des bases de l'éthique c'est d'accueillir l'étranger

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionOn est pas obligé d'adopter l'éthique chrétienne

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionOn doit accueillir l'étranger mais pas l'installer à demeure

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionOn ne doit accueillir l'étranger que s'il respecte nos moeurs, pas si il importe les siennes

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionNous n'avons d'obligation morale qu'envers les réfugiés de guerre, pas envers les réfugiés économiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentRefuser d'accueillir les migrants, c'est comme refuser d'accueillir les juifs en 1940

Il est obscène de fermer nos portes des gens en danger de mort
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionCet argument ne vaut que pour les chrétiens et yézidis, ou pour les opposants persécutés, pas pour tous les migrants

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionBeaucoup ne sont que des migrants économiques

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionOn ne peut pas accueillir tous les gens en danger de mort de la planète

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentOn accueille très peu de migrants étant donné les moyens de l’Europe

« Malgré la limitation de l'immigration économique dans tous les pays et la fermeture de plus en plus étanches des frontières, 33 millions d'étrangers vivaient dans l'Union européenne en 2011 dont 20 millions venaient de pays extra européens. Ils étaient 7,1 millions en Allemagne, 5,7 millions en Espagne, 4,4 millions au Royaume-Uni et 3,8 millions en France soit un peu plus de 6 % de la population. C'est un des taux les plus bas parmi les grands pays de l'Union européenne. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.
Voir plus...
« En 2012, 332 000 personnes avaient déposé une demande d'asile en Europe : cela représente moins de 0,1 % de la population européenne. On est très loin de « l'invasion » brandie avec horreur par les démagogues xénophobes. Et la plupart des demandeurs sont finalement déboutés, ce qui signifie pour eux une « reconduction à la frontière » euphémisme pour une « expulsion ». Parmi les pays les plus sollicités, la France est l'un des plus restrictifs. Alors qu'en 1973, 85 % des demandes d'asile étaient acceptées, depuis les années 1990 ce chiffre est tombé à moins de 15 %. En 2012, la France a accepté 8500 réfugiés... pour 65 millions d'habitants. C'est l'Allemagne qui accorde le plus facilement l'asile, avec 30 % d'acceptation, suivie de la Suède. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentLe solde migratoire de l'Europe est nul

« Comme de nombreux responsables avant lui, Jacques Toubon met donc en avant l'indicateur du solde migratoire - soit la différence entre le nombre d'entrées et de sorties du territoire - pour juger de l'impact réel de la venue de migrants en France : lui entend ici la relativiser en assurant que ce chiffre est "nul", quand d'autres expliquent au contraire vouloir drastiquement le réduire. De fait, le débat vire souvent à la confusion, les statistiques et même la sémantique faussant parfois les positions des uns et des autres. »

Sous-argumentLa Turquie accueille des millions de réfugiés, l'UE devrait en accueillir davantage

La Turquie accueille plus de 3 millions de réfugiés syriens dans des camps à sa frontière? L'UE, ayant de bien plus grands moyens et une population de 500 millions d'habitants, devrait en prendre sa part.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
La Turquie accueille des millions de réfugiés, l'UE devrait en accueillir davantage
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection La Turquie ne gardera pas ses réfugiés, l'UE les gardera
de l'argument pour aller plus loin.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionC'est faux

« Selon des chiffres du nord de l'Allemagne, 34 réfugiés, grâce au regroupement familial, ont fait venir 130 membres de leur famille en Allemagne. C'est presque quatre fois plus que le nombre de personnes qui avaient fait une demande d’asile.

Selon le droit allemand, les personnes concernées doivent assumer elles-mêmes les frais liés à l’arrivée des membres de famille en Allemagne. Mais dès qu'ils seront en Allemagne, l'Etat (le contribuable) paiera tout. Dans le district de Pinneberg, un homme syrien a « déménagé » en Allemagne avec quatre de ses enfants enfants et sa première femme. Par la suite, il a encore fait venir quatre autres enfants et il vient d’être autorisé à faire venir sa deuxième femme, parce que "les enfants ne peuvent pas vivre sans leur mère dans un pays étranger". Selon certaines sources, c'est déjà le deuxième cas de polygamie parmi les réfugiés syriens dans le district de Pinneberg. En Syrie, un homme peut épouser jusqu' à quatre femmes.

Alors que la guerre touche à sa fin en Syrie, il n'existe toujours pas de plans concrets pour le retour des réfugiés. Entre-temps, les regroupements familiaux se poursuivront et seront pris en charge par les contribuables allemands. »

ObjectionDifférence entre stock et flux

« [Pour minorer l'immigration] le deuxième procédé est l’exploitation biaisée des chiffres. On affirme par exemple que les 200.000 entrées annuelles ne représentent que 0,3 % de la population française. Le calcul est exact, mais doublement malhonnête: d’une part, il revient à comparer un flux à un stock, comme si l’immigration était un événement ponctuel ; d’autre part, et surtout, il oublie les naissances engendrées par l’immigration familiale (…). »
Auteur anonyme, Le Figaro.

ObjectionOn a déjà un taux d'immigrés élevés, on ne peut pas accueillir encore plus de migrants

« Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données du groupe de réflexion international.

Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 %). Ce chiffre est plus élevé en Irlande et en Belgique. Il comprend les immigrants de deuxième génération, les autochtones d’héritage mixte, les immigrants de première génération et les personnes qui reviennent après être nés à l’étranger.

(...) Près de 29 pour cent des jeunes de 15 ans en Grande-Bretagne sont maintenant issus de l’immigration, révèlent aujourd’hui de nouvelles données (illustrées) provenant d’un groupe de réflexion international. Ce chiffre est supérieur à la moyenne de l’UE (21 %), mais similaire à celui de la France (26 %) et de l’Allemagne (28 % + 3 %).

L’étude est basée sur une analyse des tests PISA 2015 de l’OCDE qui sont effectués par des jeunes de 15 ans dans 35 pays et économies. Par rapport aux tests PISA passés en 2003, le pourcentage d’étudiants immigrés au Royaume-Uni a augmenté de neuf points de pourcentage, contre une moyenne de l’OCDE d’environ six points de pourcentage et une moyenne de l’UE d’environ sept points de pourcentage.

L’étude divise les enfants immigrants en quatre catégories : première génération – enfants nés à l’étranger de parents nés à l’étranger ; deuxième génération – enfants nés au Royaume-Uni de parents nés à l’étranger ; étudiants autochtones d’origine mixte – ceux nés au Royaume-Uni, avec un parent né au Royaume-Uni et un parent né à l’étranger ; et enfants nés à l’étranger de retour – ceux nés à l’étranger – ceux nés à l’étranger de parents britanniques. »

ObjectionSi on en accueille si peu, pourquoi sont-ils dans les rues ?

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionOn n'a pas les moyens de les accueillir

Debat-sensible.svgLe résumé de l'argument est encore à rédiger
Aucun contenu n'a été apporté ou le texte entré correspond à une prise de notes. Et si vous le rédigiez ?
« Dominique Lemoine (opposition divers gauche) : « Je suis un humaniste, mais j’ai du mal à comprendre comment un MNA nous coûte 50.000 € par an. Nous accueillons des MNA (Mineurs Non Accompagnés) économiques. La charge devient insupportable. » »
Auteur anonyme, La Nouvelle République.

ObjectionOn accueille en France environ 400 000 immigrés par an, soit 2 millions en 5 ans, ce n'est pas peu mais beaucoup

Le nombre des immigrés légaux oscille entre 250 et 275 000 immigrés légaux par an, auxquels il faut ajouter 140 000 demandeurs d'asile. 80% de ces demandeurs d'asile sont déboutés mais restent sur le territoire. Sur 5 ans, cela fait donc 2 Millions d'immigrés, et sur 10 ans 4 millions ! On ne peut pas dire que c'est peu pour un pays comme la France !
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
On accueille en France environ 400 000 immigrés par an, soit 2 millions en 5 ans, ce n'est pas peu mais beaucoup
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection Le solde migratoire est beaucoup plus faible, il oscille entre 46 et 140 000 personnes
de l'argument pour aller plus loin.

Sous-argumentRefuser les migrants, c'est être raciste

Le rejet des migrants vient d'une peur irrationnelle de l'Autre, surtout s'il est noir ou musulman. C'est un racisme déguisé.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionOn peut avoir des raisons économiques ou politiques pour refuser les migrants

« C'est une nouvelle prise de position pour le moins étonnante. Interrogé ce vendredi sur RTL, Jean-Luc Mélenchon, a estimé ce vendredi matin qu'accueillir les réfugiés n'était «pas la réponse au problème». «Le vrai réalisme, c'est de bloquer les causes du départ. C'est pas d'empêcher les gens d'arriver, c'est de les dissuader de partir», a-t-il martelé.

«Les Français sont plus intelligents que ne le croient leurs élites. Ils ont parfaitement compris, ils sont tous d'accord pour accueillir des réfugiés aujourd'hui - et je dis qu'il faut le faire parce que nous n'avons pas le choix, on ne va pas les rejeter à la mer! Mais les gens (...) savent que si on commence comme ça on devra continuer d'année en année et ça n'a pas de sens!», s'est alarmé l'ancien candidat à la présidentielle, tandis que la France s'est engagée à accueillir 24.000 réfugiés sur deux ans."

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2015/09/11/25001-20150911ARTFIG00089-pour-melenchon-accueillir-les-refugies-n-est-pas-la-reponse-au-probleme.php#xtor=AL-155-[Twitter] »
Jean-Luc Mélenchon, Le Figaro, 11/09/2015.

ObjectionCeux qui refusent les migrants, refusent en général aussi les migrants d'autres pays européens

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionPour des raisons humanistes, on peut déplorer les migrations

« C'est une nouvelle prise de position pour le moins étonnante. Interrogé ce vendredi sur RTL, Jean-Luc Mélenchon, a estimé ce vendredi matin qu'accueillir les réfugiés n'était «pas la réponse au problème». «Le vrai réalisme, c'est de bloquer les causes du départ. C'est pas d'empêcher les gens d'arriver, c'est de les dissuader de partir», a-t-il martelé. «Les Français sont plus intelligents que ne le croient leurs élites. Ils ont parfaitement compris, ils sont tous d'accord pour accueillir des réfugiés aujourd'hui - et je dis qu'il faut le faire parce que nous n'avons pas le choix, on ne va pas les rejeter à la mer! Mais les gens (...) savent que si on commence comme ça on devra continuer d'année en année et ça n'a pas de sens!», s'est alarmé l'ancien candidat à la présidentielle, tandis que la France s'est engagée à accueillir 24.000 réfugiés sur deux ans. »

ObjectionLa France est le pays le moins raciste du monde

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Sous-argumentOn ne doit pas créer une Europe-forteresse

Les populistes veulent créer une Europe-forteresse, une sorte de grande Suisse riche dans un océan de misère et d'inégalité. Il y aura 2 milliards d'habitants en Afrique et 500 millions en Europe d'ici peu, le déséquilibre sera tel entre une Europe vide et prospère et une Afrique pauvre et féconde qu'il y aura des migrations d'ampleur inévitables. Il ne sert à rien de refuser ce processus historique. D'autant qu'en refusant d'accueillir les migrants, l'Europe perd son âme. Elle s'est fondée sur les Droits de l'homme et ne peut fermer sa porte à une humanité en détresse sans trahir ses propres valeurs.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionL'Europe ne pourra jamais accueillir 1 milliard d'Africains

Raisonnons par l'absurde : il y a des dizaines voire des centaines de millions d'habitants des pays du Sud livrés à des régimes despotiques ou à la misère, qui songent à venir en Europe. Pourrait-on ouvrir les frontières et les laisser tous venir ? L'Europe n'a pas les possibilités en territoires, ressources, logements, services publics etc. d'accueillir des dizaines ou des centaines de millions de personnes. A un moment ou à un autre, il faudra mettre des limites et empêcher des personnes de venir. L'Europe sera obligée d'adopter l'attitude d'une forteresse, ce sera injuste et cruel pour les rejetés, ce sera même arbitraire (pourquoi tel pourra venir, et tel autre ne pourra pas ?) mais il n'y aura pas d'autre possibilité. Si on refuse tout arbitraire, on accepte tout le monde et c'est impossible.
« En 2050, l’Europe comptera 450 millions d’habitants vieillissants. Les 2,5 milliards de jeunes Africains en face feront alors ce que les Européens ont fait quand ils sont passés de familles nombreuses à forte mortalité à des familles plus restreintes et des vies plus longues : ils vont partir en masse à la recherche de meilleurs chances de vie. Entre 1850 et la Première guerre mondiale, 60 millions d’Européens – sur 300 millions au début du XXe siècle – ont émigré, dont 43 millions aux États-Unis. Je dis en substance que, comme chaque famille européenne avait naguère un oncle d’Amérique, chaque famille africaine aura dans deux générations un neveu ou une nièce d’Europe. »
Stephen Smith, Mathieu Olivier, « Stephen Smith : « L’Europe va s’africaniser, c’est inscrit dans les faits » », Jeune Afrique, 6/03/2018.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
L'Europe ne pourra jamais accueillir 1 milliard d'Africains
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection L'Europe peut comporter 1 milliard d'habitants ou davantage
Objection L'éthique commande d'accueillir tous ceux qui ont une nécessité de venir en Europe
de l'argument pour aller plus loin.

ObjectionIl y a une islamisation de l'Europe qui change de visage

Les "déclinistes" s'inquiètent essentiellement de l'islamisme et de son influence (selon eux grandissante), qui pourrait déstabiliser nos sociétés. Les discours sur "l'islamisation de l'Europe" sont divers, et présentent de nombreux glissements : on passe d'une dénonciation des reculs de la laïcité et de la République à une critique de l'islam radical et parfois, chez certains, à une véritable vision apocalyptique du "choc des civilisations" - qui se poursuivrait en quelque chose désormais à l'intérieur même des sociétés européennes.

Sous-argumentIl faut à terme abolir les frontières

Les frontières ont conduit les pays européens à des catastrophes durant les XIX et XXème siècles. Les frontières ne sont que l'expression des égoïsmes nationaux et produisent replis, flux sentiments d'identité, nationalisme belliqueux. L'évolution politique consiste à abolir ces frontières, qui ne sont que des lignes plus ou moins arbitrées tracées sur le papier qui empêchent l'humanité de se constituer en un Tout harmonieux et pérennisent les inégalités.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLes frontières protégent les différences culturelles

« Une culture consiste en une multiplicité de traits dont certains lui sont communs, d’ailleurs à des degrés divers, avec des cultures voisines ou éloignées, tandis que d’autres les en sépare de manière plus ou moins marquée. Ces traits s’équilibrent au sein d’un système qui, dans l’un et l’autre cas, doit être viable, sous peine de se voir progressivement éliminé par d’autres systèmes plus aptes à se propager ou à se reproduire. Pour développer des différences, pour que les seuils permettent de distinguer une culture des voisines deviennent suffisamment tranchés, les conditions sont grosso modo les mêmes que celles qui favorisent la différenciation biologique entre les populations : isolement relatif pendant un temps prolongé, échanges limités, qu’ils soient d’ordre culturels ou génétiques. Au degré près, les barrières culturelles sont de même nature que les barrières biologiques ; elles les préfigurent d’une manière d’autant plus véridique que toutes les cultures impriment leur marque au corps : par des styles de costume, de coiffure et de parure, par des mutilations corporelles et par des comportements gestuels, elles miment des différences comparables à celles qui peuvent exister entre les races; en préférant certains types physiques à d’autres, elles les stabilisent et, éventuellement, les répandent. »
Claude Lévi-Strauss, Race et Culture, 1971.

Sous-argumentSeule l'extrême droite rejette les migrants

Les partis qui rejettent les migrants sont des partis xénophobes, antidémocratiques et souvent héritiers des anciens partis fascistes, ou du moins situés dans cette lignée historique de l'extrême droite. Le rejet de l'autre n'est qu'un aspect de la xénophobie et représente un retour dangereux aux attitudes des années 30, qui ont mené l'Europe au pire.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionIl existe des partis de gauche qui sont rétifs aux vagues de migrants

En Allemagne ou au Danemark, il existe des partis à gauche de l'échiquier politique qui veulent limiter l'arrivée des migrants.
« La dirigeante avait promis d’adopter des mesures très strictes en matière d’immigration si elle devenait le Premier ministre. Agée de 41 ans, Mette Frederiksen a fait triompher le front de gauche. Elle a annoncé qu’elle souhaitait renforcer la ligne dure définie par le précédent gouvernement conservateur dans le domaine de la migration. »

ObjectionLa gauche au pouvoir a toujours été complice des lois anti-immigration

« Entre 1986 et 1988, Charles Pasqua ministre de Jacques Chirac s'était illustré avec ses « charters » pour expulser des immigrés sans papiers. La gauche au pouvoir poursuivit cette politique. Malgré quelques gestes, comme la régularisation de 110 000 sans papiers entre 1981 et 1983, puis de 90 000 sous le gouvernement Jospin à partir de 1997, le parti socialiste n'a abrogé aucune loi répressive. En juillet 1984, sous Mitterrand, une loi confirmait l'arrêt de l'immigration économique et insistait, déjà, sur la nécessaire « intégration » des immigrés et de leurs familles. Une obsession d'autant plus choquante qu'au même moment, la jeunesse des banlieues, immigrée ou pas, était plongée dans le chômage. »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.
Voir plus...
« Hollande au pouvoir n'a changé aucune loi et il a mis en œuvre celles votées par la droite. Il a exclu avant même son élection toute régularisation collective, même minimale. […] Quant à la promesse, faite régulièrement depuis 30 ans par le parti socialiste dans l'opposition, de donner le droit de vote aux étrangers installés sur le territoire, Hollande s'est empressé de l'oublier à son tour. […] Quant à son ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, il ne rate pas une occasion de se montrer aussi « ferme » avec les immigrants que ses concurrents de droite. Il alimente les préjugés xénophobes contre les Roms de Roumanie ou de Bulgarie, accusés « de ne pas vouloir s'intégrer en France » et qui auraient « vocation à retourner dans leur pays ». Comme si un être humain avait « vocation » à rester toute sa vie dans le même pays, surtout quand il y subit brimades et discriminations de toutes sortes ! »
Lutte ouvrière, « L’immigration dans l’Europe en crise », Cercle Léon Trotsky, 24/01/2014.

Sous-argumentLaisser mourrir des gens qui sont obligés de fuir leur pays natal est inhumain

Aucun résumé ni citation n'a été entré pour le moment.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionC'est aider les gens à vivre dans leur pays qui est humaniste, pas les déraciner

« L’idée qui à la base appartient à la chancelière allemande Angela Merkel et à l’un de ses ministres, Gerd Müller, a de quoi séduire tant le continent noir que l’Europe, très concernée, quant à elle, par les vagues d’immigration illégale, de provenance africaine, qui déferlent massivement et systématiquement sur son territoire. Mais la grande bénéficiaire sera l’Afrique : avec une aide dont le montant peut, par un effet de levier et par la contribution d’investisseurs privés, dépasser la somme initialement prévue et s’élever à des centaines de milliards d’euros, elle pourra connaître la prospérité et voir enfin s’arrêter l’exode de ses filles et fils contraints, par des problèmes économiques, politiques et climatiques, de chercher ailleurs une vie plus digne. »
Auteur anonyme, « Le Plan Marshall pour l'Afrique verra-t-il son aboutissement ? », Monde économique.ch, 4/03/2019.

ObjectionIl est immoral d'encourager des gens à risquer leur vie pour venir en Europe en leur laissant espérer une régularisation

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionBeaucoup de migrants ne sont pas des réfugiés obligés de fuir leur pays sous peine de mort

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe premier devoir des pays d'Europe est de défendre leurs propres populations, pas d'accueillir des migrants

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLes pays d'Europe ne sont pas responsables de la démographie galopante et de nombreuses guerres en Afrique

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsObjections [ modifier ]

ObjectionsNous n'avons pas les moyens de les accueillir

« Prenons le cas de la France. Si nous regardons la question de l'emploi, nous voyons que, toutes catégories confondues, le nombre d'inscrits à Pôle Emploi s'élève à 6 255 800 personnes. Une économie en sous-emploi n'est pas en mesure d'absorber des millions de migrants. N'oublions pas que les vagues d'immigration des années 50-60 arrivaient dans une France en plein boom économique et où le chômage n'existait pas. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. »
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsEn accueillant les migrants, on encourage une nouvelle traite d'êtres humains

« La traite des êtres humains désigne le recrutement, le transport, le transfert, l'hébergement ou l'accueil d'êtres humains par la menace ou le recours à la force. L'exploitation comprend aujourd'hui, outre l'exploitation sexuelle, le travail, les services forcés, l'esclavage, la servitude et même le prélèvement d'organe. Ce qu'il faut avoir en tête, c'est que c'est un trafic qui est très rémunérateur. Après le trafic de drogue et la contrefaçon, la traite des êtres humains générerait à l'échelle mondiale un profit de près de 32 milliards de dollars par an. »
Voir plus...
« Nous expliquions aussi dans l’ouvrage comment les migrations étaient un très fort investissement lucratif pour les mafias. Depuis leurs bases de Libye, avec des ramifications en Albanie, en Campanie, en France et en Angleterre, elles organisent le transfert des populations du centre de l’Afrique vers l’Europe. Là aussi, nous disposions déjà de tous les éléments officiels à l’automne 2015 pour démontrer cela. Et ce n’est que maintenant que les hautes autorités politiques françaises reconnaissent le rôle des passeurs dans les flux migratoires. Ces flux reprennent les antiques routes de la traite négrière et répondent aux mêmes logiques. Des villages d’Afrique sont ainsi prospectés et les personnes qui partent payent tout au long du chemin, le chauffeur de bus qui les emmène en ville, l’hôtelier qui les héberge, etc. En Libye, c’est un véritable marché aux esclaves qui est organisé, comme on en trouvait au XIXe siècle avant l’intervention des Européens au Maghreb. Xavier Raufer dressait alors le coût d’un passage où tout est vendu : la bouée de sauvetage, la bouteille d’eau, la communication téléphonique, etc. Pour ceux qui ne peuvent pas payer comptant, ils paieront par l’endettement, en travaillant en Europe au service des mafias. »
Jean-Baptiste Noé, « Défi migratoire : l'Europe ébranlée », Institut des libertés.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentCertaines ONG négocient avec les trafiquants d'êtres humains et parfois les protègent

« Les Italiens ont également eu recours à des agents infiltrés. Grâce à des micros cachés, la police a enregistré d’innombrables conversations à bord des bateaux d’ONG, écouté des appels téléphoniques et lu des communications Whatsapp des sauveteurs.

Selon le “SonntagsZeitung”, Save the Children protège les passeurs des poursuites judiciaires. Ainsi, les règles d’engagement écrites de l’organisation humanitaire, dont le “SonntagsZeitung” a eu connaissance, stipulent : “Save the Children ne répond pas à la demande de remise de matériel photo/média dans le but d’identifier les trafiquants d’êtres humains, etc.”.

Fin octobre 2017, la police italienne a perquisitionné le Vos Hestia et a confisqué de nombreux appareils électroniques. Peu après, Save the Children a annoncé la fin de ses opérations de sauvetage en Méditerranée. Selon les recherches, une situation similaire s’est produite lors des opérations de sauvetage de Médecins sans Frontières (MSF).

Il est également reproché aux organisations humanitaires de savoir que des passeurs se trouvent eux-mêmes parmi les migrants. A l’arrivée en Italie, les sauveteurs n’auraient cependant pas dit que de tels criminels se trouvaient à bord. »
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLa lutte contre la traite d'êtres humains est un faux-nez d'une institutionnalisation de la non-assistance à personne en danger

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionLe délit de solidarité contribue à la prolifération de la traite d'êtres humain

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsIl faut se soucier des conséquences de l'accueil des migrants

« Pourtant, dès lors que l’on préconise l’ouverture totale des frontières, des questions se posent immédiatement, qui trouvent leur source non dans le droit, mais dans quelque chose de bien plus trivial, à savoir la (triste) réalité économique, politique, sociologique et culturelle de l’humanité. Et ces questions, il serait dangereux de ne pas s’en saisir. Car l’ouverture des frontières n’est pas qu’une question éthique. C’est aussi une question politique. A l’altruisme que commande l’éthique, il faut donc adjoindre une approche plus égoïste, au sens où André Comte-Sponville définit la politique comme un « égoïsme intelligent et socialisé », qui se soucie non seulement de la beauté du geste, mais également de ses conséquences possibles. »
Nadia Geerts, « Accueillir sans compromettre les valeurs humanistes », Bruxelles Laïque Echos, 01/02/2018.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsPourquoi accueillir ces migrants dans la lointaine Europe plutôt que dans les pays musulmans ?

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsIl y a devoir moral d'accueillir des réfugiés, pas des migrants économiques

Les migrants sont en très grande majorité des hommes, et ils viennent souvent de pays qui ne sont pas actuellement en guerre (Pakistan, Afghanistan, Somalie, Maroc...). Le devoir moral est d'accueillir des réfugiés qui sont persécutés dans leur pays pour des raisons politiques, religieuses ou ethniques, mais pas des migrants qui viennent pour des raisons économiques, voire pour des avantages sociaux ou médicaux. L'accueil en Europe n'est pas un droit garanti à tous les citoyens du monde, sans conditions, juste parce qu'ils se présentent à sa frontière.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsC'est aider les gens à vivre dans leur pays qui est humaniste, pas les déraciner

« L’idée qui à la base appartient à la chancelière allemande Angela Merkel et à l’un de ses ministres, Gerd Müller, a de quoi séduire tant le continent noir que l’Europe, très concernée, quant à elle, par les vagues d’immigration illégale, de provenance africaine, qui déferlent massivement et systématiquement sur son territoire. Mais la grande bénéficiaire sera l’Afrique : avec une aide dont le montant peut, par un effet de levier et par la contribution d’investisseurs privés, dépasser la somme initialement prévue et s’élever à des centaines de milliards d’euros, elle pourra connaître la prospérité et voir enfin s’arrêter l’exode de ses filles et fils contraints, par des problèmes économiques, politiques et climatiques, de chercher ailleurs une vie plus digne. »
Auteur anonyme, « Le Plan Marshall pour l'Afrique verra-t-il son aboutissement ? », Monde économique.ch, 4/03/2019.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsLes pro-migrants - surtout les poeples - se donnent bonne conscience sur le dos du pays

Les acteurs et actrices riches, ayant des résidences secondaires, militent pour l'accueil des migrants mais se gardent bien d'en accueillir chez eux. Ils laissent les migrants dans des tentes dans les grandes villes, ou dans des centres, dont ils sont loin. Les problèmes liés aux migrants ne les touchent pas, ils les font subir aux habitants de quartiers déjà défavorisés. De plus ils font porter la charge de cet accueil coûteux à la collectivité.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsLes migrants actuels ne sont quasiment que des hommes, , qui ont donc abandonné les femmes

Dans les migrations plus anciennes, par exemple celle des Boats peoples dans les années 70, ou celle des réfugiés de guerre, il y avait des familles - hommes, femmes, enfants. Les grandes migrations actuelles vers l'Europe ne sont composées pour 75% que d'hommes. Ils ont donc abandonnés leurs femmes, les laissant dans la misère et la guerre qu'ils fuient, ce qui est injuste. de plus ces hommes montrent parfois des comportements violents aux frontières ou dans leurs centres d'accueil : ils incendient des locaux en Grèce, passent des frontières en force (cas à Melila), importunent les femmes sur place. On ne peut pas considérer ces hommes comme on considérerait de vraies migrations de familles pacifiques.
« Selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 69 % des migrants ayant traversé la Méditerranée pour venir en Europe en 2015 étaient des hommes. Sur 100 personnes s’engageant dans ce périple, 13 étaient des femmes et 18 étaient des enfants. »
Alexandre Pouchard, « Les migrants, tous des hommes ? », Le Monde, 24/09/2015.
Voir plus...
« Royaume-Uni – le ministre de l’Intérieur a dénoncé ce soir le comportement des migrants accueillis dans une caserne transformé en foyer de demandeurs d’asile : une centaine de migrants ont déclenché une émeute, incendié des bâtiments et menacé le personnel.

Le ministre de l’Intérieur a fermement condamné les troubles à la caserne Napier de Folkestone, dans le Kent, qui auraient éclaté après que les migrants ont appris qu’ils ne seraient plus transférés dans des hôtels.

Le comportement des personnes impliquées est “profondément offensant pour les contribuables de ce pays”. C’est une “insulte” de suggérer que le site, qui abritait autrefois des soldats britanniques, n’est “pas assez bon” pour les demandeurs d’asile.

Des dizaines de pompiers sont actuellement sur les lieux car on peut voir d’énormes flammes engloutir au moins un des bâtiments. »
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débats parentsDébats parents