Les notes sont biaisées

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

En fonction de l'état d'esprit du professeur quand il corrige ses copies, il n'attribuera pas la même note si il est en colère ou heureux.

Un enseignant établit sa propre échelle de note en fonction du niveau des élèves de chacune de ses classes. Un élève qui a de bonnes notes dans une classe pourra voir ses notes baisser ou s'élever s'il change de classe, ou s'il n'a plus le même professeur. Mais le problème fondamental se situe au niveau de la normalisation de cette échelle par l'institution d'une constante macabre

La constante macabre est un phénomène qui serait observé lors de la notation d'examens, par lequel la proportion de mauvaises notes serait similaire quel que soit le sujet de l'examen et quel que soit le correcteur, indépendamment de la qualité véritable des réponses données par ceux qui passent l’examen.

Le terme a été créé en 1988 par André Antibi, chercheur en didactique, qui a publié en 2003 un livre sur le sujet : « Par « constante macabre », j'entends qu'inconsciemment les enseignants s'arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre. »

Ce phénomène de « sociologie dans l'évaluation » a depuis fait l'objet de plusieurs études, notamment dans le cadre de la sociologie de l'éducation,.

Source : Wikipédia
.

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]