Le vote électronique facilite la mise en place de consultations

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[ renommer ][ Modifier les bandeaux d'avertissement de l'argument ]
Mots-clés : Vote électronique, Vote par internet, Machine à voter, Consultation citoyenne [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

Aucune citation n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Sous-argumentUn décompte des votes plus rapide

« Le vote par Internet et le vote par téléphone produiraient des résultats électoraux plus rapides et plus fiables. Ces méthodes de vote accéléreraient le processus de dépouillement officiel. »
Elections Canada, « Une analyse comparative du vote électronique », 13 juin 2014.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionLes résultats d'un scrutin par vote papier sont déjà très rapides

« Le vote papier est raisonnablement rapide (jusqu’à seulement 45 minutes pour dépouiller le référendum 2005). Les médias ont d’autres résultats à se mettre sous la dent : estimations, sondages à la sortie des urnes. »
Association Ordinateurs de vote, « Arguments invoqués en faveur des machines à voter », 30 juillet 2005.

ObjectionIl faut savoir garder du suspense

« Déjà que les soirées électorales ne sont pas toujours passionnantes, alors sans suspense... »
Association Ordinateurs de vote, « Arguments invoqués en faveur des machines à voter », 30 juillet 2005.

Sous-argumentLa fin du risque d'erreur humaine

« Tous les systèmes de vote par Internet ou téléphone ont le potentiel d'améliorer la qualité générale des bulletins de vote en réduisant ou en éliminant le nombre d'erreurs sur les bulletins [...]. En effet, il ne peut y avoir d'erreurs sur les bulletins ni, selon les systèmes, de bulletins annulés, car l'ordinateur ne le permet pas. »
Elections Canada, « Une analyse comparative du vote électronique », 13 juin 2014.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

Sous-argumentUne multiplication des consultations citoyennes

« À partir du moment où il est possible de faire voter tous les citoyens avec peu d’organisation (par smartphone ou ordinateur), il serait matériellement possible de multiplier les référendums, d’initiative locale mais aussi nationale. Certes, c’est très réglementé (par la Constitution) mais rien n’empêcherait les instituts de sondage de sonder de cette manière la population, ce qui aurait une valeur nettement plus sérieuse (et solide) que leurs enquêtes d’opinions avec des sous-échantillons souvent peu représentatifs. »
Sylvain Rakotoarison, « Le vote électronique, pour ou contre ? », Agoravox, 29 mars 2014.
Voir plus...
« Il est vrai que la manipulation d'un appareil électronique simplifie la démarche républicaine de l'électeur et inscrit les rendez-vous démocratiques au rang des diverses facilités, aujourd'hui, offertes par la technique, comme c'est le cas pour l'achat de titres de transport. »
Alain Anziani, Antoine Lefèvre, « Rapport d'information sur le vote électronique », Sénat, 9 avril 2014.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

ObjectionsTout le monde n'est pas équipé d'un ordinateur connecté à internet

« Les écrits sur le vote à distance par Internet parlent du risque d'un « clivage numérique » pouvant se manifester de deux manières. D'une part, il peut se manifester entre ceux qui disposent d'un ordinateur avec connexion Internet à la maison, et ceux qui n'en ont pas. D'autre part, il peut résulter de l'écart entre les vitesses de connexion Internet : ceux qui ont une connexion moins rapide ont un moins bon accès. À l'opposé, les personnes à revenu plus élevé peuvent s'offrir un meilleur accès. De plus, l'accès est souvent moins cher et de meilleure qualité en zone urbaine. Les personnes à faible revenu et celles vivant en zone rurale sont donc désavantagées. Ainsi, l'expansion du vote par Internet pourrait créer des clivages liés à diverses variables socioéconomiques, dont le revenu, l'éducation, le sexe, la géographie, la race et l'origine ethnique. Ces clivages potentiels pourraient poser problème sur le plan de la participation et de la représentation. »
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]

ObjectionIl n'y en a pas besoin avec les machines à voter

Voter sur un ordinateur n'est exigé qu'en cas de vote par internet. Dans le cas d'un vote par urne électronique, le vote se fait dans un bureau de vote traditionnel.

ObjectionDes lieux de vote peuvent être ouverts au public

« Les électeurs ne possédant pas de lecteur ad hoc sur leur ordinateur personnel ont pu se rendre dans une des nombreuses bibliothèques publiques, offrant des points d’accès gratuit à internet. Quant aux électeurs ne détenant pas de carte d’identité électronique, ou souhaitant s’exprimer selon les modalités traditionnelles, des bureaux de votes ont recueilli leurs bulletins papiers le jour du scrutin. »
Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), « Le vote par internet aux élections politiques, les éléments du débat », 28 mai 2006.

ObjectionsL'action de voter sur machine à voter est plus lente qu'avec des bulletins papier

Comme observé lors de nombreuses élections passées, des queues se forment dans des bureaux équipés de machine à voter.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent