De nombreuses femmes voilées réinventent le sens de leur voile

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Résumé de l'argumentPrésentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

CitationsCitations [ modifier ]

« Certaines jeunes filles de 16 à 25 ans revendiquent le voile, en accord avec leurs parents ou parfois contre leur gré. Pour ces filles, « l’islam s’inscrivant dans leur voile est réinventé, retravaillé et réactualisé sous une forme différente de la tradition ». Avec ces jeunes filles diplômées et autonomes, pas question d’enfermement dans la maison, et pas non plus de mariage contraint : « Le voile n’est plus le signe d’une soumission aveugle à la tradition, ni l’expression de l’enfermement dans l’espace de la féminité ancestrale, en retrait sur l’espace public. C’est un voile qui légitime l’extériorisation de la femme et simultanément donne un sens moral à sa vie, en l’absence de solution de rechange dans une société française où n’existe plus d’entreprise collective d’instauration du sens. Ce type de voile reflète la volonté d’auto-affirmation, non seulement face aux parents mais aussi vis-à-vis de la société française qui refoule au nom de l’universel » (Gaspard et Khoroskhavar, 1995). »
Emmanuel Jovelin, « Sociologie de la femme voilée. Du voile hérité au voile révélé », Pensée plurielle, vol. 2, n°21, 14/09/2009.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-argumentsSous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

ObjectionsObjections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références bibliographiquesRéférences

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]