Accuser la France de racisme est une position victimaire fausse et en définitive une impasse pour tous, les racisés aussi

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : Racisme, Immigration, Discours victimaire [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

« De plus, produits d’une immigration de masse qui reproduit les comportements claniques de la culture d’origine avec son culte de l’honneur et de la vengeance lorsqu’il y a la moindre humiliation, ils deviennent les zombies d’une société qui, de son côté, a perdu la fierté de son identité et ne sait pas user de fermeté et de violence légitime face à des comportements déviants et criminels. Sans limites véritables, ils rêvent d’une puissance qu’ils n’auront jamais et se vivent alors paradoxalement d’autant plus comme des victimes d’une société excluante et raciste, sans voir que ce sont leurs comportements hostiles qui suscitent l’animosité de l’environnement. »
Charles Rojzman, Front Populaire, 4/01/2022.
« Vous rappelez vos origines, juives, africaines et vous êtes héritière d’un passé douloureux. Pour autant, vous refusez de vous définir comme une «victime»…

N’en déplaise à certains, je me sens l’inverse d’une victime. Je considère avoir énormément de chances mais ce genre de position ne crée pas le buzz. J’aurais sans doute fait une carrière plus médiatique si j’avais choisi d’être «entrepreneuse de la victimisation». En tant que femme, juive, petite fille de déporté, noire et autres… je coche beaucoup de cases pour pouvoir m’indigner sur ma/mes conditions. Mais au fond, c’est une question de désir et d’estime de soi. Si je désirais être une victime, j’en serais une dans ma vie quotidienne.

Manu Dibango était mon parrain, il a joué avec les plus grands, Nina Simone, Gainsbourg… il a vécu des déchirures et des obstacles tout au long de sa vie, ce qui ne l’a pas empêché de devenir un artiste international qui a su transcender ses souffrances. C’était un amoureux de la France qui revendiquait le patrimoine français, la gastronomie française. Et il aimait rire. Lorsqu’il se retrouvait face à une personne qui lui faisait une réflexion raciste, il préférait s’en moquer puis son génie et ses harmonies mettaient tout le monde d’accord. Il faut avoir conscience qu’aujourd’hui les personnes qui crient le plus à l’injustice sur les plateaux de télévision sont rarement celles qui souffrent le plus. Les vraies victimes n’ont hélas pas la force de parler. Encore moins devant les projecteurs. »

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

Contre-argumentsContre-arguments [ modifier ]

Aucun contre-argument n'a été entré pour le moment.

Débat parentDébat parent