Zemmour veut restaurer ou sauver la paix civile en France

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : Éric Zemmour, Thèmes à vérifier [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

« Il n’est plus seulement question de délinquance, car la délinquance est une déviance marginale au sein d’une société globalement pacifiée, alors que nous sommes confrontés à une contre-société à la fois parasitaire et prédatrice qui considère la France comme une proie. Après Merah, après Charlie et l’Hyper Casher, après Samuel Paty, après Mila, après les affrontements inter-ethniques de Dijon et la marche de la honte du 10 novembre, après que l’UE a proclamé que « la liberté est dans le hijab », après qu’un ministre de l’Intérieur a voulu s’agenouiller devant les Traoré, après que le gouvernement a choisi de mettre en avant la Grande Mosquée de Paris alors que celle-ci fait réciter à des enfants qu’il est bon d’imposer l’islam par la force et qu’il est licite de « faire couler le sang » des apostats, il n’est pas question de chercher des boucs émissaires, mais d’avoir l’honnêteté de dire que nous sommes méthodiquement attaqués, et par qui nous le sommes.

Paradoxe et espoir : c’est justement en acceptant l’éventualité de l’affrontement et en nous y préprant que nous aurons une chance d’éviter l’escalade. Aujourd’hui, c’est notre manque de combativité qui rend l’ennemi toujours plus avide, toujours plus arrogant, toujours plus brutal. Continuer à tenter d’acheter la paix, c’est livrer les plus fragiles d’entre nous, en particulier ceux qui n’ont pas les moyens de fuir les « territoires perdus », à l’extrême violence des islamistes et des racailles. Prouver notre détermination, en revanche, c’est briser enfin le cercle vicieux de la soumission. Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Oui, Éric Zemmour « exalte l’affrontement comme une preuve de lucidité face au danger. » Churchill ne faisait pas autre chose, quand il disait « nous combattrons ! » Refuser une paix munichoise. Combattre, plutôt que subir. (...)

Il combat l’islamisme et l’islamisation, mais tend la main aux musulmans à qui il offre de saisir la chance de l’assimilation, c’est-à-dire d’embrasser la culture française en faisant de l’islam une foi intime, et non plus une contre-société. Car dans sa vision il y a « eux » et « nous », certes, mais il y a surtout l’assimilation, à la fois invitation et exigence. A chacun d’entre « eux » Éric Zemmour propose de faire partie de « nous » : non pas un « nous » simplement administratif, non pas un « nous » de McDonald’s multiculturaliste « venez comme vous êtes », non pas le « nous » de l’assemblée des colocataires d’un territoire sans âme, mais le « nous » d’un peuple souverain, un peuple de citoyens libres et attachés à leur civilisation, à leur culture, à leur identité. L’assimilation à une nation qui ne baisse pas les yeux, et à laquelle il ne sera plus honteux de vouloir s’assimiler, parce qu’elle aura enfin cessé d’avoir honte d’elle-même »

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

Contre-argumentsContre-arguments [ modifier ]

Aucun contre-argument n'a été entré pour le moment.

Débat parentDébat parent