Zemmour veut discriminer les personnes handicapées

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : Éric Zemmour, Thèmes à vérifier [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé [ modifier ]

Les personnes handicapées sont des cibles récurrentes de l'extrême-droite et régulièrement victimes de mesures vexatoires (voire pires) de la part de cette dernière. Rien d'étonnant donc à ce que Zemmour soit un aussi ardent défenseur d'une ghettoïsation scolaire discriminatoire dans le sens où de tels schémas sont fustigés par les personnes handicapées elles-mêmes et lmes associations qui les défendent.

CitationsCitations [ modifier ]

« "En voulant sortir les enfants handicapés de l'école de la République, Eric Zemmour, par cette déclaration pitoyable, illustre une fois de plus son rejet des différences", a répliqué sur Twitter la secrétaire d'Etat au handicap, Sophie Cluzel. "Les personnes en situation de handicap ont toute leur place dans la société."

"Scandaleux propos d'Eric Zemmour sur la scolarisation des enfants handicapés qu'il veut exclure de l'école en milieu ordinaire", a réagi de son côté Damien Abad, le patron du groupe LR à l'Assemblée nationale. "Cette ségrégation à tous les étages est une honte absolue. Oui, nous devons avoir l'obsession de l'inclusion", a-t-il ajouté, demandant au polémiste "des excuses publiques".

"Scandalisée par la brutalité d’Eric Zemmour qui veut exclure de l’école les enfants en situation de handicap. Il frappe au cœur leurs familles", a réagi la candidate LR Valérie Pécresse, en déplacement en Grèce. Ajoutant : "Ma priorité : une meilleure inclusion pour les enfants fragiles, c'est mon projet. C'est ma France."

"On ne peut pas se prétendre amoureux de la France et nier à ce point ce que nous sommes (…) le handicap c’était le sujet que j’ai voulu mettre en avant", a quant à lui estimé le président Emmanuel Macron dans le cadre de propos tenus en privés avec ses proches. »
« == Réactions des asso ==

Alors, face à la bronca, sans pour autant éluder les obstacles, ils sont bien plus nombreux à défendre la position « idéologique » du tout inclusif. Jamais un sujet « handicap » n'avait engendré un tel tollé, pas même le rejet de la déconjugalisation de l'AAH par les députés... Depuis trois jours, les communiqués de presse affluent, les uns après les autres. D'une même voix, associations gestionnaires, nationales ou de parents, personnes concernées... toutes se disent indignées. En tête de cortège, le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) rappelle que « l'accueil à l'école est un droit pour tous les enfants de la République », inscrit dans les traités internationaux signés par la France. « L'époque des enfants cachés, entravés, privés de soins, coupés de la vie sociale et de toutes perspectives est définitivement révolue », ajoute la Fédération générale des PEP (pupilles de l'enseignement public). Pour SOS autisme France, Eric Zemmour « défend une vieille vision du handicap et des écoles spécialisées ». Selon Olivia Cattan, sa présidente, c'est une « offense à tous ces jeunes en situation de handicap qui réussissent leur parcours scolaire ».

Des enfants sous serre ?

Jean-Louis Garcia, président de l'Apajh, s'est ému de cette « ségrégation ». Pour Trisomie 21 France, en qualifiant l'inclusion de « mauvaise manière pour les autres enfants », « une ligne a été franchie ! » par le candidat, rouge forcément ! « L'enfant ne se cultive pas sous serre, à l'écart, mais n'évolue et ne s'épanouit qu'en immersion parmi les autres », écrit de son côté l'Association nationale pour l'intégration des personnes handicapées moteurs (ANPIHM), « l'objectif étant de conduire l'enfant dit handicapé à atteindre un degré d'autonomie maximum, degré que l'on peine parfois à imaginer au départ ». Pour l'APHPP (Association pour la promotion des personnes handicapées) et son président Matthieu Annereau, lui-même en situation de handicap visuel, « donner les mêmes chances d'apprentissage (...) est l'ADN de notre société, vivre l'inclusion dès l'enfance est une chance pour les élèves en situation de handicap, pour leur émancipation et autonomie, et évite de fabriquer des freins et stéréotypes dans la tête des futurs adultes, décideurs, responsables… » »
E. Dal'Secco, « Polémique sur l'école inclusive : un droit non négociable », handicap.fr, 18 janvier 2022.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

Contre-argumentsContre-arguments [ modifier ]

Aucun contre-argument n'a été entré pour le moment.

Débat parentDébat parent