Le communisme est une société sans exploitation

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[ renommer ][ Modifier les bandeaux d'avertissement de l'argument ]
Mots-clés : Communisme [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

Aucune citation n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Sous-argumentLe communisme est une société sans classes

« Quand les comparaisons du niveau de vie sont faites à l'échelle internationale, les auteurs soviétiques (...) évoquent avec fierté les réalisations dans la répartition quasi-égalitaire de la richesse et la faible disparité dans celle des revenus. Cela vient d'être confirmé par l'excellente étude de la Banque Mondiale, Redistribution with Growth (Oxford University Press 1974). C'est dans les pays socialistes où l'inégalité globale de la répartition du revenu est la plus faible : le pourcentage moyen du revenu de la tranche de 40 % la plus pauvre de la population représente environ 25 % du revenu national contre 16 % et 10% respectivement dans les pays industrialisés et les pays en voie de dévelopement. »
Jovan Pavleski, Le niveau de vie en URSS ; de la révolution d'octobre à 1980, p.169, Conclusion, Economica, Paris, 1975.
Voir plus...
« Les auteurs socialistes insistent également sur les succès remportés dans le domaine de l'éducation, dans ceux de la santé, de la culture, la protection de la mère et de l'enfant etc. Il est évident que les progrès réalisés dans ces secteurs sont considérables et sont sans comparaison commune avec ceux observés dans le reste du monde, contribuant grandement à la satisfaction des besoins de la population. »
Jovan Pavleski, Le niveau de vie en URSS ; de la révolution d'octobre à 1980, p.169, Conclusion, Economica, Paris, 1975.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]

Sous-argumentEn 1921 Lénine souligne les limites sociales des précédentes révolutions dont la française

« La Russie ne connaît plus cette bassesse, cette infamie et cette ignominie, qu'est l'absence de droits ou l'inégalité des droits pour la femme, cette survivance révoltante de la féodalité et du moyen âge, replâtrée dans tous les pays du globe, sans exception aucune, par la bourgeoisie cupide et la petite bourgeoisie obtuse et effarée. C'est là le contenu de la révolution démocratique bourgeoise. Il y a cent-cinquante et deux cent cinquante ans les chefs éclairés de cette révolution ( de ces révolutions s'il s'agit de chaque variété nationale d'un type commun) avaient promis aux peuples d'affranchir l'humanité des privilèges moyenâgeux, de l'inégalité de la femme, des prérogatives accordées par l'Etat à telle ou telle religion (ou "à l'idée de religion", à la religiosité en général) , de l'inégalité des nationalités. Cette promesse ils ne l'ont pas tenue. Ils ne pouvaient le faire, car ils en ont été empêchés par le "respect" de la "sacro-sainte propriété privée". Notre révolution prolétarienne n'avait pas ce "respect" maudit à l'égard de ces survivances moyenâgeuses trois fois maudites et de cette "sacro-sainte propriété privée." »
Lénine, « Pour le quatrième anniversaire de la révolution d'octobre », oeuvres de Lénine, tome 33, p.45-46, 14 octobre 1921, Editions sociales, Paris, 1963.
Voir plus...
Voir les citations restantes dans la page détaillée de l'argument.
« Quelles étaient les manifestations essentielles, survivances et vestiges du servage en Russie à la veille de 1917 ? La monarchie, les castes , la propriété terrienne et la jouissance du sol, la situation de la femme, la religion, l'oppression des nationalités. Prenez n'importe laquelle de ces "écuries d'Augias" laissées, soit dit à propos, dans une notable mesure incomplètement nettoyées par tous les états avancés au moment où ils firent leurs révolutions démocratiques bourgeoises, il y a 125, 250 ans et plus (1649 en Angleterre), -prenez n'importe laquelle de ces écuries d'Augias : vous verrez que nous les avons nettoyées à fond. En quelques dix semaines, depuis le 25 octobre (7 novembre) 1917 jusqu'à la dissoulution de la Constituante (5 janvier 1918), nous avons fait dans ce domaine mille fois plus que n'ont fait, en "huit mois" d'exercice de leur pouvoir, démocrates et libéraux bourgeois (cadets) et démocrates petits-bourgeois (mencheviks et socialistes-révolutionnaires). »
Lénine, « Pour le quatrième anniversaire de la révolution d'octobre », Oeuvres de Lénine tome 33 aout 1921-mars 1923, p.44, 14 octobre 1921, Editions sociales, Paris, 1963.
Sous-débat
Le débat continue. Consultez la page détaillée
En 1921 Lénine souligne les limites sociales des précédentes révolutions dont la française
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Objection La révolution française a émancipé les minorités ethniques
de l'argument pour aller plus loin.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

ObjectionsLe communisme produit une nomenklatura exploiteuse du peuple

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent