La plupart des réfugiés de ce régime khmer sont allés au Viet-Nam communiste

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« (... ) des milliers de Khmers fuient ce camp de concentration qu'est devenu leur pays. Plus de 100. 000 au Viet-Nam où ils préfèrent se trouver sous la coupe d'ennemis étrangers que de leur propre maîtres (a-t-on d'ailleurs jamais parlé d'un seul réfugié vietnamien au Cambodge ?), plus de 30. 000 en Thailande (...) et un peu moins en France. »
Jean Lacouture, Survive le peuple cambodgien !, p.139, chapitre XII, un génocide plébiscité, Le Seuil, Paris, 1978.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Le Viet-Nam communiste n'était pas un paradis : des milliers de Boat People l'ont fui

Page détaillée
Le Viet-Nam communiste n'était pas un paradis : des milliers de Boat People l'ont fui
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Les Boat-People fuyaient la fin d'un paradis artificiel créé par la manne américaine
[ modifier ]
Dans les années 1970, des dizaines de milliers de Boat Peoples ont emprunté des bateaux de fortune pour fuir le régime communiste vietnamien, ce qui montre bien le caractère répressif de ce régime.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]