La migration est un problème pour les pays dont les migrants proviennent

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
[ renommer ][ Modifier les bandeaux d'avertissement de l'argument ]
Argument CONTRECet argument est un argument CONTRE dans les débats Faut-il accepter l'immigration en France (et en Europe de l'Ouest) ? et Faut-il accueillir davantage de migrants ?.
Mots-clés : Appel d'air, Immigration, Traite, Déséquilibre Nord/Sud, Migrants [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

Aucune citation n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Sous-argumentOn vide l'Afrique de ses forces vives

« Sauf exception comme le Soudan du Sud, la Somalie ou l’Erythrée, qui sont des pays en conflit ouvert ou de vraies dictatures, l’essentiel des migrants vient paradoxalement des pays qui portent l’espoir de l’Afrique, tels que le Sénégal, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Nigeria ou le Kenya. C’est «l’Afrique émergente» qui migre et non pas l’Afrique de misère ; ceux qui s’en sortent et qui peuvent réunir le pactole de départ, 2 000 à 3 000 euros, soit le revenu annuel par tête d’habitant dans bien des pays subsahariens. (…) L’Afrique perd ainsi ses forces vives, les jeunes les plus dynamiques, parfois diplômés, qui s’en vont. C’est une perte nette. Même s’ils renvoient de l’argent au pays, ces membres de la classe moyenne sont irremplaçables, aussi pour consolider la démocratie. On ne se développe pas en exportant son élite. »
Stephen SMITH, « Stephen Smith : «La migration de masse n'a pas encore eu lieu» », Le Figaro, 10/07/2018.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentAppel d'air

« Personne n'est prêt à l'admettre, mais envoyer des navires dans la Méditerranée pour amener les gens en toute sécurité en Europe a créé un «facteur d'attraction». Tout le monde le nie, mais c'est vrai. Les trafiquants mettaient de moins en moins de carburant dans leurs bateaux parce qu'ils savaient que les Européens intercepteraient les bateaux de plus en plus tôt et qu'ils feraient l'essentiel du travail de contrebande pour eux. Ce qui est un excellent modèle d'affaires pour les contrebandiers, mais un système terrible pour l'Europe. Entre autres choses que nous aurions dû faire (une mesure suggérée dans mon livre, et je suis heureux d'entendre que le président Macron commence à y songer), ce serait d'ouvrir des centres de traitement en Afrique du Nord. Cela empêcherait aussi les bateaux de quitter la côte nord-africaine et nous éviterait d'agir comme des partenaires des gangs de contrebande. »
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentUne nouvelle traite

« Christophe Castaner a affirmé sans hésitation qu'en Méditerranée centrale, il y a une réelle collusion entre les trafiquants des migrants et certaines ONG. Depuis les côtes libyennes, les migrants seraient transportés dans des conditions effroyables, parfois au péril de leur vie. »
Auteur anonyme, « Migrants : Castaner crée la polémique », LCI, 8/04/2019.
SOUS-ARGUMENTS [ modifier ]
Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.
OBJECTIONS [ modifier ]
Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentOn vend du rêve alors que nos pays sont en crise

Aucun résumé ni citation n'a été entré.

ObjectionsObjections [ modifier ]

Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débats parentsDébats parents