Ce féminisme pourrait bien n'être qu'un "racisme vertueux"

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« A gauche de la gauche, certains vont aujourd'hui beaucoup plus loin en dénonçant un féminisme «qui s'est focalisé sur les violences faites aux femmes au sein des communautés noires et arabes afin de mieux rendre invisibles la domination masculine et l'oppression de genre qui sévissent "ailleurs", c'est-à-dire chez les "Blancs"», dénoncent Stella Magliani-Belkacem et Félix Boggio Ewanjé-Epée, auteurs des Féministes blanches et l'empire (la Fabrique, 2012). Pour Nacira Guénif-Souilamas, derrière l'importance prise par NPNS, il y a aussi un grand malaise du féminisme français qui avait «déserté les problématiques des femmes les plus démunies, et les plus ségréguées. […] Sur le terrain, une partie du mouvement féministe a été déstabilisée par la question raciale, alors même que les ségrégations ethniques et spatiales n'ont jamais cessé de croître». »
Alice Géraud, « Les choix délicats de Ni putes ni soumises », Libération, 7/03/2013.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent