Les féministes veulent démonter la croyance selon laquelle l'homme est un agresseur par nature

De Wikidébats, l'encyclopédie des débats et des arguments « pour » et « contre »
Aller à la navigation Aller à la recherche
Débat parentCet argument est utilisé dans le débat Le féminisme est-il encore nécessaire ?.
Mots-clés : aucun[ modifier ].

RésuméRésumé

CitationsCitations

« Maura Quint […] a un message clair à faire passer.

« Les violeurs, les agresseurs, et ceux qui les protègent nous disent qu’ils ne sont pas uniques, que tous les hommes agissent comme eux […]

Ils ont tort. Ils mentent. Ils essaient de normaliser quelque chose d’anormal, car s’ils y parviennent, alors personne ne pourra leur reprocher leurs actes gravissimes.

Choisir de violer, ce n’est pas normal. Agresser, ça n’est pas obligatoire pour le genre masculin. »

La puissante conclusion de l’auteure pose des mots sur une vérité qui ne sera jamais assez répétée :

« Ma vie a été émaillée d’expériences variées. Malheureusement, j’ai été agressée. J’ai aussi été pas agressée. La différence ne se trouvait jamais dans mes vêtements, ma façon de flirter, les quantités d’alcool que je buvais.

La seule différence, c’était : est-ce que les hommes se sentaient ou non en droit de m’agresser. »

Les hommes ne sont pas des violeurs. DES hommes sont des violeurs. Car la culture du viol leur donne un sentiment de pouvoir, d’impunité, qu’ils exercent pour faire du mal. »

Myriam Haegel, « Tous ces hommes qui ne m’ont pas violée… quel est leur point commun ? », Madmoizelle.com, 11 oct 2018.

RéférencesRéférences

Arguments pourJustifications

  • Argument pourLes hommes sont culturellement encouragés à se comporter comme des agresseurs sexuels

Arguments contreObjections

Débat parentDébat parent