Sa popularité et celle de l'idéologie qu'il défend tirent profit d'un monopole médiatique ethiquement discutable

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mots-clés : Éric Zemmour, Thèmes à vérifier [ modifier ]

Résumé de l'argumentRésumé [ modifier ]

L'empire médiatique de Vincent Bolloré, dont fait partie la chaîne qui a fait de Zemmour une superstar, possède un nombre démesuré de chaînes, maisons d'éditions et institutions dont il se sert pour faire la propagande de son idéologie d'ultradroite, et est le principal acteur d'une concentration des médias liberticide.

CitationsCitations [ modifier ]

« Presse écrite, radios, chaînes de télévision, maisons d’édition de livres, agences de communication, jeux vidéo, instituts de sondage, salles de spectacle… en quelques années, Vincent Bolloré a constitué un empire médiatique tentaculaire au service de ses ambitions idéologiques réactionnaires. »
Stop Bolloré, « Notre appel ».

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

Contre-argumentsContre-arguments [ modifier ]

ObjectionBolloré a souvent des invités de gauche sur ses chaînes, notamment Canal+ et même CNews

ObjectionLe monopole médiatique est largement "bobo de gauche", les chaînes Bolloré représentant un petit rééquilibrage

Débat parentDébat parent