Si vous voulez que ce projet continue à vivre et à se développer, soutenez-nous !

Le strict respect des conventions sur les stupéfiants est contraire aux traités internationaux relatifs aux droits de l'homme

De Wikidébats
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Résumé de l'argumentRésumé de l'argument [ modifier ]

Aucun résumé n'a été entré pour le moment.

CitationsCitations [ modifier ]

« Nous nous sommes appuyés sur le fait que les conventions ­concernant les droits de l’homme étaient supérieures, en droit, aux conventions sur les drogues. L’Uruguay pouvait donc exercer sa souveraineté en légalisant le cannabis, si nous démontrions que cela sauvait des vies : celles des jeunes qui la risquaient sur le marché noir pour s’en procurer, ou de malades qui sans cela ne pouvaient soulager leurs douleurs. »
Raquel Peyraube, « Raquel Peyraube, addictologue et militante pour le cannabis médical », Le Monde, 8/07/2018.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-argumentsSous-arguments [ modifier ]

Aucun sous-argument n'a été entré pour le moment.

ObjectionsObjections [ modifier ]

Aucune objection n'a été entrée pour le moment.

Références bibliographiquesRéférences [ modifier ]

Aucune référence n'a été entrée pour le moment.

Débat parentDébat parent