Le 3 avril 1922, Staline est nommé secrétaire général du PCUS et prend l'ascendant sur Lénine qui appelle à se méfier de lui

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

On ne doit pas oublier le "testament" de Lénine qui, le 25 décembre 1922 et le 4 janvier 1923, appelle par écrit malgré sa santé gravement déclinante, à se méfier de Staline, nommé huit mois plus tôt secrétaire général : fonction qu'il juge incompatible avec le caractère brutal du futur dictateur. D'aucuns considèrent que Lénine fut la première victime politique de Staline, ce dernier s'étant arrangé pour empêcher la lettre d'arriver à connaissance de ses camarades pour le congrès d'avril 1923 ; congrès auquel Lénine ne sera pas en mesure de participer.

Citations [ modifier ]

« Ultimes recommandations de Lénine au Comité central du Parti communiste russe

Le camarade Staline en devenant secrétaire général a concentré un pouvoir immense entre ses mains et je ne suis pas sûr qu’il sache toujours en user avec suffisamment de prudence. D’autre part, le camarade Trotsky, ainsi que l’a démontré sa lutte contre le Comité central dans la question du commissariat des Voies et Communications, se distingue non seulement par ses capacités exceptionnelles – personnellement il est incontestablement l’homme le plus capable du Comité central actuel – mais aussi par une trop grande confiance en soi et par une disposition à être trop enclin à ne considérer que le côté purement administratif des choses.

Ces caractéristiques des deux chefs les plus marquants du Comité central actuel pourraient, tout à fait involontairement, conduire à une scission ; si notre Parti ne prend pas de mesures pour l’empêcher, une scission pourrait survenir inopinément (...) 25 décembre 1922.

Post-scriptum.

Staline est trop brutal, et ce défaut, pleinement supportable dans les relations entre nous, communistes, devient intolérable dans la fonction de secrétaire général. C’est pourquoi je propose aux camarades de réfléchir au moyen de déplacer Staline de ce poste et de nommer à sa place un homme qui, sous tous les rapports, se distingue de Staline par une supériorité – c’est-à-dire qu’il soit plus patient, plus loyal, plus poli et plus attentionné envers les camarades, moins capricieux, etc. Cette circonstance peut paraître une bagatelle insignifiante, mais je pense que pour prévenir une scission, et du point de vue des rapports entre Staline et Trotsky que j’ai examinés plus haut, ce n’est pas une bagatelle, à moins que ce ne soit une bagatelle pouvant acquérir une signification décisive.

4 janvier 1923. »
Auteur anonyme, « 1923 -01 Testament de Lénine », Bataille Socialiste, Site d'éducation, d'informations et de ressources documentaires pour le marxisme vivant et la démocratie ouvrière., Paris, 2010.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent