Il y a de très nombreuses religions et sous-branches de religions qui ne sont pas d'accord entre elles

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument [ modifier ]

S'il y avait un Dieu, pourquoi y aurait-il autant de religions qui divergent ? La révélation des rishis en Inde est contraire à celle de Moïse, qui ne correspond pas à l'enseignement reçu par les Aztèques ou les Pharaons, sans parler des religions chamaniques. Selon le lieu et l'époque, les révélations varient. Si un seul Dieu existait, Il aurait communiqué un enseignement similaire à tous les humains, ne variant pas à ce point.

On constate que :

  • Les religions ne proposent pas les mêmes rites
  • Les religions ont des interdits différents
  • Les religions donnent une autre version de Dieu
  • Les religions se font la guerre

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

Chaque religion correspond à une évolution de l'Esprit

Page détaillée
Chaque religion correspond à une évolution de l'Esprit
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Chaque religion correspond à une étape de l'humanité. Les religions reflètent l'évolution progressive de la conscience humaine, qui devient plus autonome, individuelle, critique et libre. Peu à peu le Créateur peut révéler des vérités de plus en plus complexes, en fonction de ce que l'être humain peut recevoir.

La révélation se fait par étapes

Page détaillée
La révélation se fait par étapes
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
Dieu se dévoile par une révélation progressive, qui est globalement cohérente si on atteint une vision d'ensemble des révélations.

Les religions véhiculent le même message

Page détaillée
Les religions véhiculent le même message
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]

Les religions avancent toutes les mêmes vérités morales.

   Les religions proposent toutes des chemins différents pour atteindre un même but (en bas de la montagne, il y a une multitude de chemins, et il n'y a qu'un seul sommet).
   Les religions diffèrent du point de vue "exotérique" (extérieur) (dogmes, rituels etc.) mais reflètent toute la même métaphysique d'un point de vue "ésotérique" (intérieur) (Fritjof Schuon, René Guénon).
   Les mystiques disent tous la même chose.
Donc les religions ne se contredisent pas mais convergent toutes malgré les apparences.
« Dans ce qui prétend au titre de révélation, on trouve un article commun aux religions occidentales (bien qu’il ne soit pas enseigné dans toutes les branches du judaïsme) : c’est la doctrine d’une vie après la mort. (Cette doctrine est également enseignée par les religions orientales, mais nombre d’entre elles n’enseignent pas que Dieu est un aspect important de cette vie.) Nous autres hommes revivrons, et le genre de vie que nous aurons dépendra de la manière dont nous vivons dans ce monde. Si nous cherchons à être bons et à connaître Dieu, nous serons par là même des candidats appelés à la vision de Dieu dans le monde à venir ; et Dieu nous donnera cette vision. Si, en revanche, nous décidons de rechercher ni la bonté ni Dieu, Dieu aussi respectera notre décision et nous donnera une vie d’où il est absent ; cette doctrine me semble implicitement implausible – d’un Dieu parfaitement bon, on pourrait attendre qu’à la fin il respecte notre décision concernant le genre de personne que nous choisissons d’être et le genre de vie que nous choisissons de mener. Et, bien qu’il y ait de grands biens dans la vie terrestre, il serait étrange que Dieu n’ait pas prévu quelque chose de plus magnifique et de plus durable pour les êtres humains qui le désirent. Le fait que cette doctrine soit enseignée par chacune des grandes religions occidentales semble un indice en faveur de chacune d’elles, et donc de leur contenu commun. »
Richard Swinburne, Y a-t-il un Dieu ?, p.120-121, Ithaque, 2009.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent