En mai 1918 dans "Sur l'infantilisme de gauche" il condamne l'extrêmisme et défend le capitalisme d'état trois ans avant la NEP

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Ce n'est pas le capitalisme d'état qui est ici aux prises avec le socialisme, mais la petite-bourgeoisie et le capitalisme privé qui luttent au coude-à coude contre le capitalisme d'état et le socialisme. La petite-bourgeoisie s'oppose à toute intervention de la part de l'Etat qu'il émane d'un capitalisme d'Etat ou d'un socialisme d'Etat. C'est là un fait réel, tout-à-fait indéniable, dont l'incompréhension est à la base de l'erreur économique des "communistes de gauche". Le spéculateur, le mercanti, le saboteur du monopole, voilà notre pire ennemi "intérieur", l'ennemi des mesures économiques, du pouvoir des Soviets. Si il y a 125 ans, les petits-bourgeois français, révolutionnaires des plus ardents et des plus sincères, étaient encore excusables de vouloir vaincre la spéculation en envoyant à l'échafaud un petit nombre "d'élus" et en usant de foudres déclamatoires, aujourd'hui, les attitudes de phraseurs avec lesquelles tel ou tel socialiste-révolutionnaire de gauche aborde cette question n'inspirent qu'aversion et dégoût à tous les révolutionnaires conscients. »
Lénine, « « Sur l'infantilisme "de gauche" et les idées petites-bourgeoises » », Oeuvres de Lénine tome 27 février-juillet 1918, p.351-352, 9-10-11 mai 1918, Editions sociales, Paris, 1961.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]