A la différence de Staline en 1937 Lénine donne en 1921 un contenu de classe ouvertement antibureaucratique à l'épuration

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« Ceux d'entre nous qui sont condamnés à rester dans les organismes centraux continueront d'améliorer l'appareil et d'en éliminer la bureaucratie, ne serait-ce que dans des proportions modestes, mais immédiatement réalisables. En l'occurence l'aide principale vient et viendra de la base. En gros pour autant que je puisse en juger, la situation est meilleure en province qu'au centre (...) Sous ce rapport Moscou ne peut manquer d'être(...) la pire localité de la République (...) Ce sont les abus des anciens fonctionnaires, grands propriétaires fonciers, bourgeois et autres canailles qui se sont faufilés parmi les communistes et qui se livrent à des actes parfois odieux et scandaleux, aux pires brimades à l'égard des paysans. Ce qu'il faut ici c'est l'épuration par la terreur : justice sommaire, exécutions sans phrases. »
Lénine, « L'impot en nature », oeuvres de Lénine, tome 32 décembre 1920-aout 1921, p.378, 21 avril 1921, Editions sociales, Paris, 1962.
« Laissons les Martov, les Tchernov et les petits-bourgeois sans parti de leur acabit se frapper la poitrine en clamant : "Dieu soit loué je ne leur ressemble pas, je n'ai jamais reconnu et je ne reconnais pas la Terreur ". Ces nigauds "ne reconnaissent pas la terreur" parce qu'ils ont choisi le rôle de valets, d'auxiliaires des gardes blancs, afin de mystifier les ouvriers et les paysans. Les socialistes révolutionnaires et les mencheviks "ne reconnaissent pas la terreur" parce que leur rôle consiste sous le drapeau du "socialisme" à livrer les masses à la terreur des gardes blancs. C'est ce qu'ont prouvé Kérenski et Kornilov en Russie, Koltchak en Sibérie, le menchevisme en Georgie ; c'est ce qu'ont prouvé les héraults de la IIème Internationale et de l'Internationale "deux et demi" en Finlande, Hongrie, Autriche, Allemagne, Italie, Angleterre, etc. »
Lénine, « L'impôt en nature », oeuvres de Lénine, tome 32 décembre 1920-aout 1921, p.378-379, 21 avril 1921, Editions sociales, Paris, 1962.
« Laissons les valets, les auxiliaires de la terreur blanche se vanter de dénier la terreur quelle qu'elle soit. Nous dirons cette vérité dure, mais indiscutable : dans les pays qui traversent une crise sans précédent, où après la guerre impérialiste de 1914-1918, les anciens rapports se sont désagrégés, la lutte des classes exacerbée (c'est le cas de tous les pays du monde), on ne saurait se passer de la terreur quoiqu'en disent les hypocrites et les amateurs de phrases. Ou bien la terreur blanche, la terreur bourgeoise formule américaine, anglaise (Irlande), italienne (fascistes), allemande, hongroise et autres, ou bien la terreur rouge, prolétarienne. Il n'y a pas de milieu ; il n'y a pas, il ne peut y avoir de "troisième" solution. »
Lénine, « L'impôt en nature », oeuvres de Lénine, tome 32 décembre 1920-aout1921, p.379, 21 avril 1921, Editions sociales, Paris, 1962.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]

Débat parent