"L'erreur" sur l'intitulé du discours débouche sur l'occultation des nombreux acquis de la révolution d'octobre

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations [ modifier ]

« (...) le caviardage systématique de tant de textes de Lénine (...) produit son plein effet. Supposez que soient seulement donnés à lire quelques passages de l'article de Lénine "Pour le quatrième anniversaire de la révolution d'Octobre" (t. 33, 43-52) (...) : d'un coup le lecteur découvrirait l'impressionnant bilan positif social, politique, culturel, humain de cette grande révolution, bilan que les manuels en cause se gardent de présenter. Quelles étaient les manifestations, survivances et vestiges du servage en Russie à la veille de 1917 ? écrit Lénine en novembre 21 (sic). La monarchie, les castes, la propriété terrienne et la jouissance du sol, la situation de la femme, la religion, l'oppression des nationalités, dans une notable mesure incomplètement nettoyées par tous les états avancés au moment où ils firent leurs révolutions démocratiques bourgeoises, il y a 125, 250 ans et plus (1649 en Angleterre), prenez n'importe laquelle de ces écuries d'Augias ; vous verrez que nous les avons nettoyées à fond. En quelques dix semaines depuis le 25 octobre (7 novembre) jusqu'à la dissolution de la Constituante (5 janvier 1918) nous avons fait dans ce domaine mille fois plus que n'ont fait en huit mois d'exercice de leur pouvoir, démocrates et libéraux bourgeois (cadets) et démocrates petits-bourgeois (mencheviks et socialistes révolutionnaires)" (t. 33, 44) »
Lucien Sève, Octobre 1917. Une lecture très critique de l'historiographie dominante, p.76-77, Grandeur de la révolution, fureur de la contre-révolution, Editions sociales les parallèles, 1917 + cent, Paris, 2017.

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]